Rentrée 2018 au collège Lucie Aubrac à Pontarlier : "La situation reste bloquée malgré toutes les alertes données" (syndicat)

Publié le 06/07/2018 - 14:57
Mis à jour le 07/05/2019 - 16:01

Après avoir bloqué symboliquement le collège Lucie Aubrac à Pontarlier le mercredi 27 juin 2018, et s'être réunis en assemblée générale extraordinaire, les enseignants de l'établissement, syndiqués au SNES-FSU, restent mobilisés et attendent les décisions de la prochaine semaine. Sans réponse favorable de l'Institution, l'action se durcira dès la rentrée. Voici ce qu'ils souhaitent…

Collège Aubrac
©Département du Doubs
PUBLICITÉ

Au lendemain du Conseil d'administration du 5 juillet 2018, les enseignants du collège Aubrac restent vigilants et ne constatent "aucune amélioration concernant la préparation de la rentrée 2018. La situation reste bloquée malgré toutes les alertes données", précisent-ils.

À l'heure actuelle, la rentrée 2018 au collège Aubrac s'organise ainsi :

  • "La structure annoncée maintient la suppression d'une classe de 3e, ce qui portera les effectifs à près de 30 élèves par classe de 3e",
  • "Les classes de 6e affichent un effectif qui atteindra 29 élèves"
  • " La moyenne par classe, tous niveaux confondus, dépassera 28 élèves".

Le syndicat enseignant note que ma dotation horaire attribuée au collège Aubrac "reste insuffisante" et "impose des classes surchargées" ne permettant pas l'inclusion dans de "bonnes conditions" des élèves d' unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS) et de CLasse EXternalisée (CLEX). Elle compromet le soutien et l'accompagnement des élèves en difficulté.

L'effectif global du collège dépasse désormais les 650 élèves, toutes sections confondues, ce qui rend difficile le fonctionnement au quotidien des différents services (restauration, vie scolaire, enseignement...).

Une audience prévue mercredi 11 juillet

Le 11 juillet 2018, les représentants des enseignants seront reçus en audience par le directeur Académiques des services de l'Education nationale. Ils réciteront leurs demandes, à savoir :

  • "ouvrir une classe de plus en 6e ,
  • ouvrir une classe de plus en 3e ,
  • doter le collège Aubrac des moyens horaires suffisants permettant un enseignement de qualité, avec des effectifs cohérents en vue de la réussite de tous les élèves,
  • garantir la poursuite des différents projets pédagogiques et innovants votés par le Conseil d'administration et inscrits dans le projet d'établissement (tutorat, sections sportives, Enseignements Pratiques Interdisciplinaires, Langues et Cultures de l'Antiquité, projets artistiques validés par la DRAC, carte des langues ...)".
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Grève au lycée Pergaud : un manque de surveillants à l’internat ?

Vendredi 6 décembre 2019, les Assistants d’Éducation (AED) de l’internat garçon du Lycée Pergaud ont décidé de poursuivre la grève contre la réforme des retraites au début de la semaine suivante. Le problème ? Le personnel ne serait pas assez nombreux pour surveiller l'internat selon les AED. Un point que Jean-Luc Gorgol, le proviseur de l'établissement, réfute avec force ce vendredi…

De nouveaux espaces de travail à l’université de Franche-Comté…

L’université de Franche-Comté a inauguré ce 5 décembre 2019, son réseau d’espaces de co-working « BU’lles » : 17 espaces de travail connectés, aménagés au sein de ses bibliothèques universitaires sur les campus de Besançon, Belfort et Montbéliard pour accompagner la transformation numérique et pédagogique de l’enseignement supérieur et s’adapter aux nouveaux usages des étudiants.

Concours de plaidoiries : 10 lycéens de Bourgogne-Franche-Comté en finale régionale

Le Mémorial de Caen organise la 23e édition du Concours de plaidoiries des lycéens pour les droits de l'homme. Quatorze équipes de lycéens représentant les différentes régions de France se retrouveront pour la finale au Mémorial de Caen, le vendredi 24 janvier 2020. En attendant, place aux finales régionales le 18 décembre à Dijon avec deux élèves du lycée Saint-Jean de Besançon.

« Lutter contre le harcèlement scolaire doit être une ambition prioritaire » (A. Genevard)

Annie Genevard, députée du Doubs et vice-présidente de l'Assemblée nationale, a souhaité consacrer une journée au harcèlement scolaire le 5 décembre 2019. Elle invitera Nora Fraisse, mère d'une victime de harcèlement s'étant donnée la mort en 2013. Un ciné-Débat, ouvert à tous, se déroulera à 19h30 au théâtre l'Atalante de Morteau.

Un Bisontin, major de promotion du Master « Aménagement et Promotion immobilière » à Paris

Le groupe Espi (école supérieure des professions immobilières) organisait mardi 26 novembre 2019 au Théâtre Mogador à Paris sa soirée de remise de diplômes. Parmi les 500 nouveaux diplômés du Campus de Paris, un Bisontin, Louis Jeannot, a été reçu major de sa promotion en Master (Bac + 5) "Aménagement et Promotion Immobilière".

Nouvelle session de formation d’aides-soignants en 2020

Une nouvelle session de formation d’aides-soignants ouvrira mi-février 2020 pour 75 demandeurs d’emploi titulaires d’un baccalauréat professionnel SAPAT (Services aux personnes et aux territoires) ou ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne). La formation des stagiaires est prise en charge par la Région. Ils sont également rémunérés avec la garantie d’un emploi à la clef.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.43
légère pluie
le 15/12 à 15h00
Vent
2.31 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
90 %

Sondage