Rentrée scolaire 2017 : les quatre priorités de l'Inspection académique du Doubs

Publié le 08/03/2017 - 10:20
Mis à jour le 08/03/2017 - 18:48

Suite au Conseil départemental de l'Éducation nationale (CDEN) de ce lundi 6 mars 2017, quatre priorités ont été décidées pour la rentrée 2017 ainsi que les ouvertures et fermetures de classes et d'écoles. Un second et dernier CDEN se déroulera fin juin pour les derniers "ajustements". 

 ©
©

L'académie de Besançon comptera 35 postes supplémentaires que le recteur répartira dans les quatre départements. Dans le Doubs, 17 postes sur les 35 seront déployés "alors qu'il y aura 272 élèves en moins dans le département à la rentrée 2017", précise Jean-Marie Renault, directeur de l'Inspection académique de Besançon. (Jura : +4 postes, Haute-Saône : +6, Territoire de Belfort : +8) 

Les quatre priorités, présentées en CDEN sont : 

Priorité 1 : "La poursuite de la mise en œuvre des mesures pour l'école" (selon la loi d'orientation et de programmation)

Quatre dispositifs "Plus de maîtres que de classes" supplémentaires

1,5 poste pour l'accueil des enfants de moins de 3 ans (niveau départemental élevé en éducation populaire, mais un besoin de s'adresser à des familles plus éloignées de l'école par des expérimentations qualitatives, dont les trois projets de dispositifs "passerelles" et la mise en place de classes dédiées).

Priorité 2 : Le renforcement du remplacement 

"Je souhaite pouvoir améliorer le taux de remplacements et développer la formation des enseignants. Et pour qu'ils soient disponibles pour suivre des formations, ils doivent être remplacés", souligne Jean-Marie Renault.

L'Inspection académique souhaite également poursuivre le déploiement de l'apprentissage de l'Allemand à l'école primaire, notamment en lien avec l'ouverture de classes bilangues de continuité en collège. Pour cela, 27 postes de remplacement sont prévus dès la rentrée 2017. 

Priorité 3 : "La mise en œuvre du protocole Ruralité" 

"L'objectif est d'améliorer l'offre scolaire et périscolaire dans les territoires ruraux", indique l'Inspecteur académique du Doubs. Il évoque également un "émiettement des réseaux d'école avec des sites à une classe : il est difficile de travailler en équipe lorsqu'il y a qu'une seule classe et un unique enseignant. Il s'agit donc de mieux équiper l'école en regroupant les classes en respectant les temps de l'enfant et des temps de transport et ces limites, nous les examinons avec les élus locaux".

Pour la mise en œuvre de cela, six postes équivalent temps plein sont maintenus. Il sera également possible d'obtenir un abonnement de moyens du ministère pour financer tout ou partie de ce surcoût, sous condition de la production d'une convention ou d'un protocole Ruralité avec 5 postes en équivalent temps plein.

Priorité 4 : "La poursuite de l'effort d'accompagnement des élèves à besoins éducatifs particuliers"

Jean-Marie Renault annonce 2 ULIS (unités localisées pour l'inclusion scolaire) dans le premier degré (1 à l'école de Doubs et 1 à l'école de Valdahon) "sous réserve des accords des élus". S'ajoutent 2 IME (instituts médico-éducatifs) et d'un poste IMP (indemnité pour mission particulière).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Territoires Numériques Educatif : le Doubs entre dans le dispositif

Jean Castex, Premier ministre, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement, ont dressé un premier bilan des enseignements suite à la crise dans le domaine du la transition numérique éducative.

Précarité numérique : 6.000 ordinateurs prêtés aux lycéens de Bourgogne-Franche-Comté

Ce mardi 19 octobre, Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage et de l’orientation, a procédé à la remise des ordinateurs portables de prêt aux jeunes du lycée Le Castel à Dijon, en présence de Nathalie Albert-Moretti, rectrice de l’académie de Dijon et de Philippe Viollon, proviseur de l’établissement.

L’université de Franche-Comté rend hommage à Samuel Paty : « La seule réponse qui vaille consiste à s’appuyer, encore et toujours, sur notre socle républicain et laïque »

Il y a presqu’un an, le 16 octobre 2020, Samuel Paty était sauvagement assassiné aux abords de son collège. Afin de lui rendre hommage, la communauté universitaire de l'université de Franche-Comté s'est rassemblée dans la cour d'honneur de la maison de l’université ce vendredi matin.

Les accompagnants des élèves en situation de handicap en grève le 19 octobre à Besançon

L'intersyndicale nationale appelle les AESH à faire grève mardi 19 octobre 2021. Pourquoi ? Les syndicats dénoncent des conditions de travail précaires et demandent notamment une augmentation des salaires et la garantie de la possibilité de contrat à temps complet. Un rassemblement est prévu devant le rectorat de Besançon.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.62
ciel dégagé
le 28/10 à 12h00
Vent
0.91 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
84 %

Sondage