Restaurants collectifs : la ville de Besançon consacre 1,25 millions d'euros d'achat de denrées alimentaires bio ou locales

Publié le 27/04/2017 - 15:10
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:19

Suite à notre article, du 2 avril 2017, sur la filière bovine régionale dans les restaurants collectifs, la ville et le Grand Besançon ont tenu à exprimer leur travail, ce 27 avril 2017, pour les 5.500 repas qu'ils fournissent chaque jour aux écoles élémentaires et aux crèches publiques. La Ville a choisi la "gestion directe en liaison chaude comme mode d’exploitation".

PUBLICITÉ

1,25 millions d’euros d’achat de denrées alimentaires bio ou locales

30 % du budget 2016 (1,25 million d’€) d’achat de denrées alimentaires est consacré à des produits bio et/ou locaux. L’approvisionnement en denrées alimentaires locales et/ou biologiques est l’un des « objectifs de la restauration municipale« . La ville précise qu’« il ne peut s’envisager qu’à une échelle plus vaste que le territoire communal. Il s’inscrit donc pleinement dans le projet alimentaire territorial (PAT) de la communauté d’agglomération du Grand Besançon (CAGB) ».

La viande de bœuf (1,4T/an) et la viande de porc (2T/an) sont 100% franc- comtoises. Le veau (7,2T/an) est issu de la grande région.

« l’ambition de proposer un plan d’action pour développer l’organisation des filières locales« 

Ce PAT, déposé en partenariat entre l’agglomération et la chambre inter-départementale d’agriculture Doubs-Territoire de Belfort a été lauréat de l’appel à projets du programme national pour l’alimentation. Son ambition est d’établir un diagnostic de la production agricole locale, des besoins alimentaires du bassin de vie et de proposer un plan d’action concerté pour développer l’organisation de filières locales..

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.46
ciel dégagé
le 17/06 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1020.45 hPa
Humidité
95 %

Sondage