Retraites : à Vesoul, le préfet interdit de manifester dans plusieurs rues du centre-ville

Publié le 13/04/2023 - 10:44
Mis à jour le 13/04/2023 - 10:37

Dans un communiqué daté du 12 avril, et suite aux faits de "violences et de dégradations de la part de certains manifestants" commis les 23 et 28 mars dernier, le préfet de la Haute-Saône, Michel Velbois, a décidé d’un arrêté préfectoral de manifester dans plusieurs rues du centre-ville de Vesoul les 13 et 14 avril 2023. 

 © ©Zresdgpu, CC4.0
© ©Zresdgpu, CC4.0

Dans le cadre de la 12ème journée nationale d’actions pour le retrait de la réforme des retraites, le préfet mentionne que deux manifestations ont été déclarées pour le 13 avril, à Gray et Arc-les-Gray et pour le 14 avril sur la voie publique à Vesoul, prévoyant un rassemblement statique Place de la République.

Il rappelle que des faits "de violences et des dégradations de la part de certains manifestants ont été commis dans le centre-ville de Vesoul le 23 et le 28 mars dernier ciblant particulièrement la préfecture et la mairie". Plusieurs dégradations sur les bâtiments et le mobilier urbain, plusieurs incendies dans et aux abords de la cour de la mairie ainsi que des feux de poubelles dans diverses rues ont ainsi été déplorés selon Michel Velbois.

Le 6 avril dernier, certains manifestants auraient également tenté de se rendre devant l’hôtel de ville et la préfecture rappelle le préfet et ce "en dépit d’un arrêté interdisant spécifiquement de manifester aux abords de ces bâtiments publics et dans certaines rues empruntées".

135€ de contravention

Dans ces circonstances, il est, pour le préfet, "nécessaire de prévenir tout risque de dégradations, des manifestations ou rassemblements non déclarés ou hors déclarations n’étant pas à exclure ces 13 et 14 avril".

Aussi, le préfet de la Haute-Saône a décidé d’interdir "toute manifestation revendicative sur la voie publique les 13 et 14 avril, de 10h00 à 24h00, dans les rues suivantes : rue de la préfecture, rue de l’Aigle noir, rue de Presles, rue Salengro, rue Beauchamp, rue des casernes, rue Paul Morel, rue Alsace-Loraine, quai Yves Barbier et place du 11ème chasseurs".

Il termine son communiqué en rappelant que "la participation à une manifestation interdite est passible d’une contravention maximum de 135 euros en vertu de l’article R 644-4 du Code Pénal".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Retraites 2023

Retraites : 3.000 manifestants (CGT) pour la 14e journée de mobilisation à Besançon

Sursaut de mobilisation ou épilogue de la contestation ? Les syndicats ont appelé ce mardi 6 juin 2023 à une quatorzième journée d'action contre la réforme des retraites, deux jours avant l'examen au Parlement d'une proposition de loi visant à abroger la réforme. À Besançon, le coup d’envoi de la mobilisation a été donné sur le parking Battant dès 14h pour une déambulation dans les rues de Besançon.

Retraites : pourquoi l’intersyndicale prévoit une journée de grève le 6 juin ?

Depuis le 1er mai dernier, les manifestations et journées de grève contre la réforme des retraites sont inexistantes laissant la place à d’autres mobilisations, notamment à Besançon. Alors pourquoi l’intersyndicale a-t-elle choisi le 6 juin pour sa 14e journée de mobilisation contre la réforme des retraites ?

1er mai : le programme des manifestations en Bourgogne Franche-Comté

Sur fond de grogne sociale dû à la réforme des retraites et l’inflation actuelle, la mobilisation de ce lundi 1er mai 2023 devrait atteindre des records. L’intersyndicale a appelé "l’ensemble des travailleuses et travailleurs, des jeunes et retraités à faire du 1er mai 2023 une journée de mobilisation exceptionnelle et populaire contre la réforme des retraites et pour la justice sociale". Voici le programme en Bourgogne Franche-Comté.

Politique

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national ont, à leur tour, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.51
légère pluie
le 18/04 à 15h00
Vent
2.79 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
76 %