Rencontre des maires à l'Élysée : "La réponse (aux émeutes) ne peut pas être uniquement sécuritaire"

Publié le 07/07/2023 - 09:55
Mis à jour le 07/07/2023 - 12:37

Suite à l'appel de "mobilisation civile" lundi 3 juillet, près de 220 maires des villes victimes d'émutes se sont réunis mardi 4 juillet, aux côtés d'Emmanuel Macron à Paris. Parmi eux était présente la maire de Besançon, Anne Vignot, qui a tenu à revenir sur ce temps d'échange. 

"Les annonces et les débats n'ont pas été à la hauteur du déchainement de colère et de violences qu'a traversé notre pays. Rien ne justifie les violences ! Rien ! Mais la réponse ne peut pas être uniquement sécuritaire", déclare-t-elle dans un communiqué de presse, jeudi 6 juillet. Selon la maire, un travail d'analyse sur les origines de ce contexte violent doit être réalisé pour espérer un retour au calme.

"Comment a-t-on pu en arriver là ?"

"On ne peut pas occulter l'élément déclencheur, Nahel, un adolescent de 17 ans a été tué par un policier pendant l'exercice de ses fonctions", ajoute-t-elle. "Comment a-t-on pu en arriver là ? Je refuse les analyses simplistes et binaires mais ce que je refuse encore plus c'est le refus de se poser les vraies questions, le déni ou encore la fuite en avant", dénonce la maire. Selon elle, les inégalités continuent de se creuser formant une "construction progressive d'une ségrégation spatiale".

Une rencontre à huis clos vendredi 7 juillet

Pour contrer ces différences, des plans sectoriels successifs qui selon la maire, "reposent sur des temporalités courtes, des emplois précaires, des financements par appel à projet, ne permettant pas de pérenniser des actions au long cours auprès des habitants". Pour l'élue, ces actions sur le terrain doivent être accompagnées par "un engagement de tous les acteurs".

Vendredi 7 juillet, Anne Vignot se réunira avec plusieurs acteurs associatifs préfigurant un plan d'action pour la jeunesse et la parentalité. "La réponse doit être systémique, et j'attends de l'Etat qu'il nous accompagne dans nos démarches, en reconnaissant le manque criant d'égalité - promesse républicaine - pour nombre de citoyens", conclut-elle.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Émeutes en Nouvelle-Calédonie : rencontre avec des étudiants kanaks à Besançon

Depuis le 17 mai 2024, la Nouvelle-Calédonie fait face à de violentes émeutes. A l'origine, une proposition de loi constitutionnelle qui modifierait le corps électoral instauré en 1998 avec les accords de Nouméa. Le peuple kanak, exprime son désaccord envers cette réforme. Pour mieux comprendre ces insurrections néocalédoniennes, nous avons rencontré quatre jeunes kanaks, venus à Besançon pour leurs études.

Européennes 2024 : Territoires de progrès appelle à voter pour la liste Besoin d’Europe

Dans un communiqué du mois de mai 2024, Jean-Jacques Bougault, délégué régional de Territoires de Progrès, appelle "sans restriction" à voter pour Besoin d'Europe, liste commune Renaissance, Modem, Horizons, Parti Radical et UDI, conduite par Valérie Hayer et comptant notamment le député européen terriforatain, Christophe Grudler.

Audiovisuel public en grève : la maire de Besançon soutient les grévistes

Dans un communiqué du vendredi 24 mai 2024, alors que le projet de loi sur la fusion des médias audiovisuels du service public devait être examiné l’Assemblée nationale jeudi, ce qui a été reporté, la maire de Besançon Anne Vignot exprime son soutien au mouvement de grève et appelle les député(e)s à voter contre cette réforme.

Européennes : Jacques Ricciardetti, candidat sur la liste de Jordan Bardella 

Jacques Ricciardetti, délégué départemental du Rassemblement National du Doubs et conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté est officiellement candidat en 51e position sur la liste du Rassemblement National menée par Jordan Bardella pour les élections européennes du 9 juin 2024.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

La ministre Fadila Khattabi se rendra au Breuil et à Chalon-sur-Saône ce vendredi 17 mai

Fadila Khattabi, ministre chargée des personnes âgées et des personnes handicapées, sera, ce vendredi 17 mai 2024, en visite en Saône-et-Loire, pour visiter l’ESAT du Breuil, faire une déambulation dans le centre-ville de Chalon-sur-Saône, participer à une table ronde sur le Fonds territorial d’accessibilité et assister à un match de playoff de basket fauteuil.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.94
couvert
le 27/05 à 0h00
Vent
1.45 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
96 %