Salaires, reconnaissances... Nouvelle mobilisation des orthophonistes à Besançon

Publié le 25/03/2017 - 09:02
Mis à jour le 25/03/2017 - 09:48

"Un gâteau pour chaque passant qui publiera un tweet ou passera un coup de téléphone au président de la République !" Des orthophonistes se réuniront samedi 25 mars 2017 sur la place Pasteur à Besançon pour, une nouvelle fois, pour une reconnaissance de leur profession et de leurs formations. Une grève est prévue lundi 27 mars. 

 ©
©

"Nous offrirons à chaque passant 1 gâteau pour 1 tweet ou appel téléphonique au Président de la République !", précise Anne Julien, présidente du syndicat régional des orthophonistes de Franche-Comté.

Une mobilisation depuis près de 4 ans…

Depuis 2013, les orthophonistes se mobilisent pour demander la reconnaissance de leur profession. À travers des manifestations physiques et sur les réseaux sociaux, ils ont tenté à de nombreuses reprises d'interpeller la ministre de la Santé, le gouvernement et le président de la République. Quatre ans plus tard, peu d'avancées ont été constatées. Des orthophonistes et des étudiants francs-comtois ont été reçus à Matignon le 3 février dernier suite à une large mobilisation sur Twitter. 

"Nous craignons que le texte soit présenté à l’identique"

Le 16 mars dernier, lors du dernier Conseil Superieur de la Fonction Publique Hospitaliere, le projet de décret relatif au reclassement salarial des métiers de la rééducation a été rejeté à l’unanimité par les organisations syndicales FNO, GEOD et FO. "Le rejet de ce projet de décret impose la tenue d’un nouveau CSFPH, avec réexamen du texte. Or, comme cela a déjà été le cas, nous craignons que le texte soit présenté à l’identique lors de la prochaine séance, prévue lundi 27 mars 2017", indiquent les syndicats.

Les orthophonistes libéraux et salariés ainsi que les étudiants exigent la juste finalisation de ce dossier. "Nous requérons une juste reconnaissance de nos compétences, de notre qualification, à notre juste niveau Bac+5", est-il indiqué dans un communiqué.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : "hausse brutale" de la circulation du virus en Bourgogne Franche-Comté

Le taux d'incidence a doublé en une semaine en Bourgogne-Franche-Comté et dépasse les 200 cas pour 100.000 habitants. Le taux de positivité des tests est à 5,5 %. La circulation du virus est plus active dans le Jura (326 cas pour 100.000 habitants), le Territoire de Belfort et le Doubs (228). Si on dénombre une centaine d' hospitalisations supplémentaires en une semaine dans la région, le nombre de patients en réanimation reste stable.

Doubs : masque et Pass sanitaire obligatoires dans les marchés de Noël

Après les annonces d'Olivier Véran à la mi-journée pour freiner la circulation du virus, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet a décidé de renforcer l’obligation de port du masque en prenant un arrêté incluant les zones extérieures densément fréquentées sur l’ensemble des communes du département.

5e vague : ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran et de Jean-Michel Blanquer

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé jeudi que le rappel vaccinal contre le Covid-19 serait désormais "ouvert à tous les adultes dès cinq mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi 27 novembre 2021. Cela concerne 19 millions de Français...

E-santé en Bourgogne Franche-Comté : La Région veut accélérer ses investissements pour la télémédecine

Ce mercredi 24 novembre, une visite des installations de télémédecine du CHU de Dijon, dédiées à la prise en charge et au suivi des patients victimes d’AVC (accident vasculaire cérébral), a été organisée par la Région Bourgogne Franche-Comté, en partenariat avec l’Agence régionale de santé. Ce projet a été financé dans le cadre du Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR).

500 euros de plus par mois pour les sages-femmes hospitalières : « Le protocole d’accord ne nous satisfait pas » (ONSFF en Bourgogne-Franche-Comté)

Une hausse nette de 500 euros en 18 mois. Après les revalorisations du Ségur de la Santé, à l’été 2020, les sages-femmes vont bénéficier de nouvelles améliorations de leurs conditions salariales. En effet, le gouvernement a annoncé lundi 22 novembre la signature d’un protocole d’accord avec une majorité de syndicats hospitaliers sur les sages-femmes.

Restauration : le syndicat patronal des indépendants appelle à mieux contrôler le pass

Les restaurateurs qui ne contrôlent pas le pass sanitaire "mettent en danger" toute la profession "en l'exposant à une mesure de fermeture générale", s'insurge lundi le président du syndicat patronal des indépendants de l'hôtellerie restauration, face à un "rebond épidémique fulgurant" du Covid-19.

Est-il possible de se faire vacciner contre la grippe et la covid-19 en même temps ?

Dans un communiqué du 22 novembre, la CPAM du Doubs souhaite sensibiliser la population à la vaccination contre la grippe. Si depuis un an le vaccin contre la Covid-19 prend toute la place médiatique, l'Assurance maladie appelle toutes les personnes éligibles à se faire vacciner contre la grippe qui, elle aussi, peut provoque la mort des personnes les plus vulnérables.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.39
légères chutes de neige
le 27/11 à 9h00
Vent
4.95 m/s
Pression
994 hPa
Humidité
98 %

Sondage