Salmonelloses : pas de source commune de contamination

Publié le 12/01/2012 - 16:10
Mis à jour le 13/01/2012 - 07:54

Six cas de salmonellose dont trois mortels ont été décelés depuis un mois à l’hôpital de Lons-le-Saunier. S’il s’agit de la même souche pour cinq cas, l’agence régionale de santé ARS vient de dévoiler les résultats de son enquête. Les analyses sur les repas témoins préparés à la cuisine centrale de Lons-le-Saunier ne sont pas probantes. Aucun lien entre les cas humains et les aliments n'a pu être trouvé. Les investigations se poursuivent…

 ©
©

Début décembre, trois patientes malades hospitalisées pour des pathologies lourdes sont décédées des suites de leur pathologie initiale. Deux autres cas de salmonelloses ont été diagnostiqués chez des patients hospitalisés fin décembre. Ils sont depuis sortis de l’hôpital. Enfin un sixième cas a été signalé début janvier le patient est retournée à son domicile.

Les services de santé ont recherché une éventuelle source commune d'infection : soit un aliment identique potentiellement contaminé par la même salmonelle, soit un personnel de la cuisine centrale de la ville ou de la cuisine relais du Centre Hospitalier,  éventuellement "porteur sain" de la bactérie.

Dans son communiqué l’ARS explique que « l’un des liens possibles envisagés entre les différents cas pouvait être la consommation de repas confectionnés par la cuisine centrale de Lons le Saunier qui livre à la fois le CH de Lons le Saunier et des particuliers à domicile, service auquel ont fait appel les deux patients hospitalisés fin décembre ».

Les résultats des prélèvements d'aliments qui ont pu faire l'objet d'analyses n'ont pas permis d'identifier une souche de Salmonella Dublin commune à cinq des six patients.

Résultats du dépistage des personnels en cours…

La médecine du travail recherche aujourd’hui un éventuel "porteur sain" de salmonelles auprès des personnels de la cuisine centrale de la ville et de la cuisine relais du Centre Hospitalier de Lons-le- Saunier. Un dépistage par coproculture (analyse de selles) a été effectué les 5 et 9 janvier mais les premiers résultats s’avèrent déjà négatifs…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire : les dermatologues francs-comtois prônent un “retour du bon sens”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Une nouvelle communauté professionnelle territoriale de santé pour le Nord-Franche-Comté

Les professionnels du territoire, la direction territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), la caisse primaire d’Assurance maladie du Doubs et la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté ont signé officiellement ce mardi 28 mai 2024 le projet de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Avenir Santé. Le Nord-Franche-Comté est "désormais intégralement couvert par ces nouveaux modèles d’organisation des soins" précise l’ARS dans son communiqué.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.29
peu nuageux
le 13/06 à 0h00
Vent
0.51 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
75 %