Salon du chiot à Besançon : des associations organisent un rassemblement contre cet événement

Publié le 25/01/2019 - 10:47
Mis à jour le 15/04/2019 - 12:07

Le Salon du chiot se déroulera les 26 et 27 janvier 2019 au parc des expositions de Micropolis à Besançon. Dans un communiqué, neuf associations protectrices des animaux appellent au rassemblement samedi contre cet événement qu'elles jugent "irresponsable".

PUBLICITÉ
  • Les associations signataires du communiqué : Humanimo, SPA de Besançon, Défense Animale Belfort, l’Arche de Céline, Le Cable, Ecole du Chat Arbois, Chats errants du Val Crenu, SPA Vesoul, Doubs Espoirs

« Irresponsable pour les animaux, vendus comme des peluches mignonnes, stressés pendant des semaines sur les routes et dans des expositions bruyantes » expliquent les associations.

Selon elles, « ces chiens et chats auront très souvent des problèmes de comportement et des pathologies dues aux conditions de vie et d’élevage inadaptées. Et beaucoup finiront comme des jouets cassés : jeté, abandonnés. Nos refuges et nos familles d’accueil en savent quelque chose. » 

« Ce n’est pas au salon du chiot que l’on décide d’adopter et d’élever un animal »

Ce salon est également qualifié d’« irresponsable aussi pour les visiteurs, qui ne sont que des acheteurs à qui il faut vendre très vite une marchandise sur laquelle ils craquent, avant de filer vers une autre foire ». Et d’ajouter : « mais cette jolie boule de poil est un être vivant, avec ses besoins, psychologiques et physiologiques et les surprises seront au rendez-vous pour les maîtres, même de bonne volonté. Car les troubles comportementaux ou les maladies sont fréquents chez les animaux achetés en salon. » 

Selon les associations, « ce n’est pas au salon du chiot que l’on décide d’adopter et d’élever un animal, que l’on peut réfléchir à l’engagement que cela représente. Un chiot n’est pas une peluche ! Un chaton n’est pas une marchandise. » 

Une demande à Micropolis de « réfléchir »

Les associations demandent à Micropolis et à tous les lieux accueillant ce genre de vente, « de réfléchir à leur totale absence d’éthique et de préférer des événements qui ne produiront pas de souffrance ; pour les animaux, mais également leurs maîtres, parfois dépassés et contraints d’abandonner un chiot ou un chaton qu’ils ne peuvent assumer. »

Elles demandent également aux visiteurs « d’écouter leur cœur, leur conscience, et de préférer l’adoption. Nos refuges sont pleins d’animaux débordant d’affection qui n’attendent que vous ! »

Une pétition en ligne

Infos +

  • Un rassemblement est prévu samedi 26 janvier à 14h00 devant Micropolis Besançon « pour dire NON à la foire aux chiots et aux chatons. »

 

 

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

Vous partez en rando ? GendLoc, la WebApp qui « peut vous sauver la vie »…

La gendarmerie du Jura rappelle, cet été 2019, l'existence de l'application "Gendloc" qui permet au secours de retrouver plus facilement les personnes égarées dans les milieux montagneux. Des conseils qui prennent encore plus de sens à la suite du décès du randonneur français Simon Gautier en Italie et dont le corps a été retrouvé neuf jours après son appel reçu par les secours... 

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

Rhodiacéta : avant sa destruction, quel souvenir en garder ?

La démolition de la Rhodiacéta est en cours depuis mai 2018. Et si aujourd'hui ses murs tombent pour laisser place à un parc outdoor, ils n'en sont pas moins chargés d'histoire et d'aventures - parfois tragiques. Un photographe bisontin a su les immortaliser, témoignant des nombreux passages d'artistes illégaux et d'aventuriers d'un jour qui s'y sont risqués...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.18
ciel dégagé
le 22/08 à 3h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1024.13 hPa
Humidité
93 %

Sondage