Santé : le dermatologue bisontin Dr Van Landuyt conseille une prise régulière de vitamine D

Publié le 03/11/2020 - 18:40
Mis à jour le 05/11/2020 - 16:45

Le Dr Hervé Van Landuyt appelle les Bisontines et les Bisontins à prendre une petite dose de vitamine D. Pourquoi ?

 ©
©

Pour le Dr Van Landuyt, la vitamine D est "indispensable tous les jours" parce qu'elle est notamment antirachitique, anti-ostéoporose, anti-infectieuse et module l'immunité anti-tumorale. Selon le dermatologue, "notre alimentation actuelle semble insuffisante pour couvrir le besoin journalier surtout l'hiver". Et d'ajouter : "les anciens avaient raison de consommer de l'huile de foie de morue soit une cuillère à café régulièrement".

3 à 4 gouttes chaque jour

Pour ce médecin, de petites doses régulièrement c'est mieux qu'un grosse ampoule : "idéalement, il faudrait prendre de la vitamine D en gouttes tous les jours (3 à 4 gouttes). On peut aussi proposer des petites doses type 30 gouttes par semaine en prise unique été comme hiver. Prendre en fin de repas avec un aliment lacté (il faut un apport calcique). Éviter les grosses doses uniques. Il n’y a pas encore de véritable recommandation, ni de consensus. Attention, il ne faut pas faire de surdosage, un avis médical est nécessaire."

Pourquoi prendre de la vitamine D ?

La vitamine D est indispensable pour l’ossification et intervient certainement dans le cadre de la protection de certains cancers (prostate, digestifs, sein…)

Cependant, l’excès de bronzage ou les expositions solaires même passives (sports, jardinage, loisirs…) sont responsables de cancers cutanés de plus en plus nombreux et mortels, de la cataracte, peut être de la dégénérescence maculaire liée à l'âge et du vieillissement cutané irréversible.

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.22
peu nuageux
le 21/04 à 21h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
93 %