Santé : le Dr Van Landuyt lance une pétition contre le bronzage des enfants

Publié le 31/08/2017 - 17:29
Mis à jour le 01/09/2017 - 10:26

« Fumer tue, bronzer peut tuer ». C’est ce qu’affirme le Dr Hervé Van Landuyt, dermatologue et membre de l’ASFODER à Besançon dans un communiqué de ce jeudi 31 août 2017 accompagné d’une pétition intitulée « Bronzage interdit pour les enfants : vêtements et de chapeaux adaptés obligatoires tous les jours ». 

 ©
©

Pour le dermatologue "trop d'enfants et de jeunes adolescents sont bronzés fin août" en évoquant "des parents inconscients des risques futurs". Il explique que "le bronzage trop important et les coups de soleil pendant l'enfance représentent les principaux facteurs de risque de mélanome plus tard ainsi que des risques de cancers graves dans 15 à 20 ans". 

"Le bronzage volontaire ou passif chez un jeune enfant ou adolescent ne doit plus être toléré"

Dans sa pétition, le Dr Van Landuyt écrit : "Le bronzage volontaire ou passif (jeux , sports, déplacements, activités de loisirs tous les jours, récréation dans les écoles...) chez un jeune enfant ou un jeune adolescent ne doit plus être toléré. Il ne faut plus laisser notre jeunesse bronzer tous les ans. Il ne faut plus continuer à laisser croire aux parents que la crème solaire est suffisante. Il faut, en 2017, proposer une protection solaire adaptée par des vêtements adaptés, un chapeau, un bob tous les jours. Il n'y a pas d'écran total. De plus, la protection solaire ne doit pas être proposée que pendant la période des vacances, mais toute l'année pour toutes les activités extérieures. De plus, les vêtements adaptés sont plus écologiques pour la peau des enfants et nos espaces aquatiques  que les crèmes solaires. Les crèmes solaires doivent être utilisées  pour lutter contre la réverbération des UV.  Le meilleur antirides en 2018 sera toujours le chapeau, mais tous les jours toute l'année (ce sont les UVA qui vous font vieillir le plus)".

Infos + 

Pétition en ligne : www.change.org/p/dr-herv%C3%A9-van-landuyt-dermatologue

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire des dermatologues francs-comtois : “Où que tu sois, du soleil méfie-toi !”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Une nouvelle communauté professionnelle territoriale de santé pour le Nord-Franche-Comté

Les professionnels du territoire, la direction territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), la caisse primaire d’Assurance maladie du Doubs et la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté ont signé officiellement ce mardi 28 mai 2024 le projet de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Avenir Santé. Le Nord-Franche-Comté est "désormais intégralement couvert par ces nouveaux modèles d’organisation des soins" précise l’ARS dans son communiqué.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.21
couvert
le 14/06 à 3h00
Vent
5.25 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
54 %