Alerte Témoin

Santé : le Dr Van Landuyt lance une pétition contre le bronzage des enfants

Publié le 31/08/2017 - 17:29
Mis à jour le 01/09/2017 - 10:26

"Fumer tue, bronzer peut tuer". C'est ce qu'affirme le Dr Hervé Van Landuyt, dermatologue et membre de l'ASFODER à Besançon dans un communiqué de ce jeudi 31 août 2017 accompagné d'une pétition intitulée "Bronzage interdit pour les enfants : vêtements et de chapeaux adaptés obligatoires tous les jours". 

capture_decran_2017-08-31_a_17.25.20.png
Dr Hervé Van Landyut, dermatologue à Besançon et membre de l'ASFODER ©Bertrand Vinsu - extrait de La Petite Virgule

Pour le dermatologue "trop d'enfants et de jeunes adolescents sont bronzés fin août" en évoquant "des parents inconscients des risques futurs". Il explique que "le bronzage trop important et les coups de soleil pendant l'enfance représentent les principaux facteurs de risque de mélanome plus tard ainsi que des risques de cancers graves dans 15 à 20 ans". 

"Le bronzage volontaire ou passif chez un jeune enfant ou adolescent ne doit plus être toléré"

Dans sa pétition, le Dr Van Landuyt écrit : "Le bronzage volontaire ou passif (jeux , sports, déplacements, activités de loisirs tous les jours, récréation dans les écoles...) chez un jeune enfant ou un jeune adolescent ne doit plus être toléré. Il ne faut plus laisser notre jeunesse bronzer tous les ans. Il ne faut plus continuer à laisser croire aux parents que la crème solaire est suffisante. Il faut, en 2017, proposer une protection solaire adaptée par des vêtements adaptés, un chapeau, un bob tous les jours. Il n'y a pas d'écran total. De plus, la protection solaire ne doit pas être proposée que pendant la période des vacances, mais toute l'année pour toutes les activités extérieures. De plus, les vêtements adaptés sont plus écologiques pour la peau des enfants et nos espaces aquatiques  que les crèmes solaires. Les crèmes solaires doivent être utilisées  pour lutter contre la réverbération des UV.  Le meilleur antirides en 2018 sera toujours le chapeau, mais tous les jours toute l'année (ce sont les UVA qui vous font vieillir le plus)".

Infos + 

Pétition en ligne : www.change.org/p/dr-herv%C3%A9-van-landuyt-dermatologue

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Coronavirus : la semaine à venir s’annonce « décisive »

Selon Pierre Pribile, directeur régional de l'ARS Bourgogne Franche-Comté, la Bourgogne Franche-Comté est confrontée "à une croissance continue du nombre de cas graves et de cas hospitalisés et admis en réanimation...". Plus de 1.500 cas confirmés au Covid-9 (patients ayant subi un test positif) ont été recensés  Bourgogne Franche-Comté depuis le début du mois de mars. Les premiers décès remontent au 18 mars 2020. Dans la région 164 patients sont décédés à l'hôpital des suites du Coronavirus. La semaine à venir s'annonce "décisive"...

covid-moi-un-lit.com : une application pour trouver des lits de réanimation

Créée à l’initiative de deux médecins bisontins, Romain Léger et Vincent Bailly en six jours seulement et en parallèle de leurs activités médicales, cette application propose aux médecins de gagner un temps précieux dans leur recherche de lits de réanimation, avec une plateforme diffusant les disponibilités en temps réel, apprend-on ce 28 mars 2020.

Coronavirus : 40 patients de Bourgogne-Franche-Comté transférés vers des hôpitaux d’Auvergne-Rhône-Alpes

Quarante malades du coronavirus qui étaient hospitalisés dans les services de réanimation d'hôpitaux de Bourgogne-Franche-Comté sont en cours de transfert vers ceux de trois départements de la région Rhône-Alpes-Auvergne, a indiqué ce samedi 28 mars 2020 l'Agence régionale de santé (ARS) de cette région dans un communiqué.

Une plateforme régionale pour mettre en lien les fabricants de matériel médical et les hôpitaux

stopcovid19.fr •

L’Agence Régionale de Santé Bourgogne-Franche-Comté et les services de l’État ont donc pris la décision de lancer ce 27 mars 2020 une plate-forme régionale contributive en ligne permettant d’identifier la disponibilité de matériel médical nécessaire à la prise en charge des personnes atteintes du COVID19.

Covid-19 : « Nous sommes confrontés à une croissance continue du nombre de cas graves » (ARS)

16 décès en 24h en Bourgogne Franche-Comté • Alors qu'Édouard Philippe, le Premier ministre, vient d'annoncer ce 27 mars 2020 le prolongement du confinement jusqu'au 15 avril prochain, l'Agence Régionale de la Santé de Bourgogne Franche-Comté accompagnée de Bernard Schmeltz, préfet de la Cote d'Or a donné une audioconférence ce vendredi.

Essai Discovery : le CHU de Besançon testera des traitements sur les formes graves de Covid-19

Dès lundi 30 mars 2020, les patients hospitalisés dans les services de réanimation et maladies infectieuses du CHU pourront être inclus dans cette étude après recueil de leur consentement ou de celui de leurs représentants légaux. Ils seront répartis de manière aléatoire dans l’un des cinq groupes de traitement.
Offre d'emploi
 4.52
partiellement nuageux
le 30/03 à 12h00
Vent
6.97 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
51 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune