Santé: le pouls de la télémédecine encore trop faible

Publié le 16/06/2011 - 14:58
Mis à jour le 16/06/2011 - 14:58

Les nouvelles technologies sont-elles sous utilisées dans le domaine de la santé ? Sans conteste, selon le docteur Cristofini, chargé de leur développement chez Orange.

1308214935.JPG
Patrice Cristofini ©carvy
PUBLICITÉ

Dans le cadre d’un colloque sur l’information de santé à Besançon, Orange a présenté son implication dans le domaine de l’e-santé (apport des technologies de l’information et de la communication dans le domaine médical).

« Un axe stratégique fort et important en France et à l’international. C’est un nouveau marché avec un potentiel important », a estimé le docteur Patrice Cristofini en charge des partenariats stratégiques chez Orange.

« On couvre les trois champs de l’e-santé : patients, professionnels de santé et structures de soins en transportant les données de santé, en les hébergeant d’une manière sécurisées. Nous sommes le seul opérateur à ce jour à avoir l’agrément des autorités dans ce domaine », a précisé Patrice Cristofini.

Ces dispositifs peuvent entrainer des économies conséquentes. « La technologie est prête, il faut maintenant bien l’utiliser. Il faut travailler sur l’usage. Dans une phase industrielle, on pourrait faire baisser les coûts de santé de 10 à 15% ».

Sans vouloir remplacer le face à face patient-malade, l’opérateur estime que la transmission de données entre hôpitaux, maisons de santé, prisons, maisons de personnes âgées rendraient d’énormes services et limiteraient de manière significatives les transports.

« Cela dit, a précisé Patrice Cristofini, Orange ne fait pas de contenu et n’édite pas de logiciels. Notre métier consiste à transporter, héberger, sécuriser et à accompagner le changement ».

« Ca n’avance pas suffisamment entre les collectivités et les industriels », regrette Patrice Cristofini. « Pour les maladies chroniques, c’est idiot de se déplacer systématiquement pour une prise de tension ou un test de glycémie ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le Pôle métropolitain Nord Franche-Comté, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et leurs partenaires s’engagent dans un contrat local de santé

Le Pôle métropolitain Nord Franche-Comté, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et leurs partenaires s’engagent dans un contrat local de santé

Le Pôle métropolitain Nord Franche-Comté, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et leurs partenaires s’engagent pour la première fois dans un contrat local de santé (CLS) signé le 21 octobre 2019 à Montbéliard "pour mener des actions cohérentes et complémentaires déclinées au plus près des habitants."

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

Publi-info vidéo • Régulièrement, nous avons envie de perdre quelques kilos, mais sommes sceptiques quant à l’efficacité des régimes. Peut-être est-ce le bon moment pour se tourner vers Energy Slim ? Pour bien démarrer, Delphine Huet, partenaire Energy Slim installée Place de la Révolution à Besançon, nous prodigue 5 conseils pour retrouver un « poids santé ».

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

L'Agence Régionale de Santé met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone et donne des conseils de prévention ; car l'intoxication au monoxyde de carbone reste trop peu connue, elle qui est pourtant responsable de plusieurs centaines de morts en France chaque année. En Bourgogne Franche-Comté, presque 180 personnes ont été intoxiquées en un an.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.49
partiellement nuageux
le 22/10 à 18h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
94 %

Sondage