Sécheresse : le ministère de l'Agriculture annonce le possible report de cultures dérobées

Publié le 07/08/2020 - 16:00
Mis à jour le 07/08/2020 - 17:05

Le ministère de l’Agriculture autorise le report de la période de cultures dérobées valorisées comme surface d’intérêt écologique dans 25 départements. L’ensemble de la Bourgogne Franche-Comté est concerné par cette nouvelle mesure.

 ©
©

Les cultures dérobées sont des cultures plantées entre deux cultures principales, visant à être récoltées peu de temps après avoir été semées et à être valorisées en fourrage.

Le 31 juillet 2020, le ministère de l'Agriculture autorisait l'utilisation des jachères pour les éleveurs de 47 départements touchés par la sécheresse. Cette autorisation à utiliser les surfaces en jachère, pour faire pâturer leurs troupeaux ou faucher pour produire du fourrage, était une première réponse face aux conséquences de la sécheresse selon le ministre Julien Denormandie.

  • Départements concernés par l'utilisation des jachères en Bourgogne-Franche-Comté : Côte-d'Or (21), Nièvre (58), Saône-et-Loire (71), Yonne (89)
  • "La demande auprès de la Commission européenne de pouvoir élargir ces mesures de dérogation aux agriculteurs non éleveurs de valoriser leurs jachères au bénéfice d’éleveurs de ces mêmes départements a été renouvelée."

Ce 6 août 2020, suite au déficit de précipitation du printemps et après un mois de juillet très sec, le ministre autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés.

La sécheresse des sols constatée dans certains départements est désormais susceptible de compromettre la levée des cultures dérobées. Dans certains départements, ces cultures doivent être implantées dans les prochains jours pour pouvoir être prises en compte en tant que SIE. "Au regard de ces conditions climatiques exceptionnelles, le ministre a décidé de permettre, dans 25 départements, aux exploitants qui le demandent de décaler au 20 août, la date limite d’implantation de ces cultures."

Les départements concernés par le report de cultures dérobées :

  • Pour la région Grand Est (4 départements) : 54, 55, 57, 88
  • Toute la région Bourgogne-Franche-Comté (8 départements) : 21, 25, 39, 58, 70, 71, 89, 90
  • Pour la région Centre-Val de Loire (4 départements) : 18, 36, 37, 41
  • Pour la région Nouvelle Aquitaine (3 départements) : 23, 86, 87
  • Pour la région Auvergne-Rhône-Alpes (4 départements) : 03, 15, 63, 69,
  • Pour la région Occitanie (2 départements) : 12, 46

Dans les départements du Cher (18), de la Côte d'Or (21), de l’Indre (36), de l’Indre-et-Loire (37), du Loir-et-Cher (41), du Lot (46), de la Meuse (55), de la Moselle (57), de la Nièvre (58), de la Haute-Saône (70) et de l’Yonne (89), dont la période de présence débutait le 6 août au plus tard, les exploitants qui auraient déjà implanté leurs cultures dérobées doivent déposer une demande de dérogation à la levée si ces cultures dérobées ne lèvent pas ou lèvent partiellement.

Par ailleurs, les agriculteurs bénéficieront le 16 octobre de l’augmentation des taux d’avance des aides à hauteur de 70% des montants finaux pour les aides directes (au lieu de 50%) et de 85% pour l'ICHN (au lieu de 75%). Cela permettra d’apporter dès le paiement de l’avance de la trésorerie aux exploitations.

"Au-delà, la répétition de ces épisodes de sécheresse nous renvoie à la question de l’adaptation de notre agriculture au changement climatique. Cette adaptation sera au cœur de notre plan de relance". Julien De Normandie

Le ministre pourra être amené à prendre de nouvelles mesures s’il s’avérait que les baisses de production, en particulier sur les prairies, atteignent plus de 30%. Si tous autres seuils de déclenchement sont atteints, le régime des calamités agricoles pourra être activé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.11
légère pluie
le 24/04 à 18h00
Vent
2.33 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
81 %