Sécheresse : passage au niveau crise dans le Jura

Publié le 21/09/2018 - 17:59
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:13

Le préfet du Jura a pris de nouvelles mesures de restriction des usages de l'eau sur l'ensemble du département du Jura ce vendredi 21 septembre 2018. Voici ce qui est interdit…  

illustration © DR ©
illustration © DR ©

"Depuis plus de deux mois, le département connaît un déficit pluviométrique couplé à des températures élevées, ce qui est à l’origine d’une situation hydrologique préoccupante avec une faiblesse de l’étiage des rivières. Au niveau régional, plusieurs bassins sont d’ores et déjà passés en niveau « crise »", précise la Préfecture du Jura qui poursuit "la tendance météorologique pour les prochains jours ne laisse pas entrevoir l’arrivée de pluies abondantes permettant de compenser ce déficit en eau".

Dans l’ensemble des communes du Jura, il sera donc interdit :

  •  l’utilisation de l’eau pour le lavage des véhicules même en stations professionnelles, à l’exception des stations équipées d’un système de recyclage complété uniquement par une réserve d’eau de pluie. Cette interdiction ne s’applique pas aux véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière,...) et ceux des organismes liés à la sécurité .
  • le remplissage des piscines privées existantes d'une capacité supérieure à 2m3 y compris les piscines démontables ; pour les piscines ouvertes au public : les vidanges sont soumises à autorisation préfectorale ;
  • l’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins d’agrément,?Reste autorisé de 20h00 à 8h00, en dehors des prélèvements en cours d’eau et nappes d’accompagnement, l’arrosage des jardins potagers. Il importe toutefois de veiller à ce que les arrosages soient limités aux stricts besoins des plantes.
  • l’arrosage des terrains de sport et des terrains de golf , y compris des greens et des stades
  • ?le nettoyage des pistes d’athlétisme, des tribunes et des équipements de loisirs (sauf impératif sanitaire) ;
  • le lavage des voiries, sauf impératif sanitaire, et au moyen de balayeuses laveuses automatiques ;
  • le lavage des terrasses, toitures et façades (sauf à l'occasion de travaux, et sauf dérogation pour des raisons sanitaires) ;
  • l’arrosage des pistes de chantiers est limité au strict nécessaire pour des raisons de santé publique ;
  • l'utilisation des fontaines publiques qui doivent être fermées lorsque cela est techniquement possible

Autres interdictions :

Il est à souligner que 😕

  • en matière de gestion du réseau d'eau potable, le lavage des réservoirs d’eau potable et les purges des réseaux, sauf dérogation sanitaire, ainsi que les essais de débit sur poteaux incendie, sauf nécessité de service sont interdits ;
  • en matière de gestion des systèmes d’assainissement, les opérations de maintenance pouvant entraîner une dégradation du niveau de rejet, dont il faut prévoir le report sauf si elles sont indispensables au bon fonctionnement du système d'assainissement et après accord du service de police de l'eau.

Les industries doivent appliquer le niveau 3 (maximal) de leur plan d’économie. Les activités industrielles et commerciales doivent limiter au strict nécessaire leur consommation d’eau.

Pour l’irrigation agricole, l’arrosage par aspersion est interdit de 8h00 à 20h00.?Le débit réservé à l’aval des installations hydroélectriques doit être strictement respecté;

A l'exception des ouvrages hydrauliques servant à l'alimentation en eau potable ou à la navigation, sont interdites toutes les manœuvres d'ouvrages hydrauliques, notamment en vue de leur vidange, sauf si ces manœuvres sont nécessaires :

  • au non dépassement de la cote légale de retenue?- à la protection contre les inondations des terrains riverains - à la restitution à l'aval du débit entrant à l'amont.
  • la vidange et le remplissage des plans d’eau sont interdits.
  • le prélèvement d'eau dans le milieu naturel et les fontaines est interdit
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Xavier Thévenard : « Il est temps pour nous de choisir le bon chemin »

Urgence climatique • Le traileur, triple vainqueur de l'UTBM (ultra trail Mont Blanc en 2013 -2015 et 2018)  s'engage dans la sensibilisation de nos comportements face au changement climatique. Avec son projet "À la croisée des chemins" mené avec son sponsor - la marque On-  il invite à une véritable prise de conscience via 12 totems installés dans les montagnes du Jura.

L'avenir de l'écologie se joue (aussi) en Bourgogne Franche-Comté

"Vers une écologie de territoires ?" Temps fort du festival des solutions écologiques porté par la région Bourgogne-Franche-Comté, un débat a réuni une petite centaine de personnes mercredi 8 septembre 2021 à la Citadelle de Besançon : des élus, des partenaires de la Région et de Ville de Besançon mais aussi une trentaine de citoyens.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.5
couvert
le 22/09 à 18h00
Vent
4.37 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
19 %

Sondage