Sécurité routière : un nouveau plan d'action 2018-2022

Publié le 09/02/2018 - 19:01
Mis à jour le 10/02/2018 - 09:28

Dans le cadre d'une action de sécurité routière organisée au collège de Saône avec le car pédagogique ce vendredi 9 février 2018, le document général d'orientations 2018-2022 a été signé sous l'égide de Raphaël Bartolt, le préfet du Doubs. Ce document fixe notamment les cibles prioritaires et les grandes lignes d'action à mener. 

Document général d'orientations pour le département du Doubs from maCommune.info on Vimeo.

PUBLICITÉ

Les différents partenaires (le préfet du Doubs, les forces de l’ordre, élus locaux, inspecteur d’académie), ont signé un document permettant de fixer les grandes lignes d’action en matière de prévention routière de 2018 à 2022.

Cette feuille de route fixe des axes directeurs sur six enjeux principaux pour les cinq années à venir, à savoir : le risque routier professionnel, la conduite après usage de substances psychoactives (alcool, drogue), les jeunes, les seniors, les deux-roues motorisés et le partage de la voirie.

 « Il faut qu’il y ait plus de formations sur les risques », expliquent Raphaël Bartolt qui rappelle que certaines actions comme les radars ont permis de faire de réduire de 10% la vitesse soit le nombre d’accidentS. Selon lui, ce constat va de pair avec les mesures du gouvernement de baisser à 80 km/h la vitesse sur les deux voies : « Il s’agit de diminuer le nombre de morts sur les routes », précise-t-il. 

Pourquoi avoir ciblé six enjeux ?

Voici en détail les différents points pour lesquels des actions seront menées ces cinq prochaines années :

Le risque routier professionnel est la première cause de décès au travail. 

Dans le Doubs, il représente 39,7% des accidents corporels et 44 % des tués sur la période 2012-2016. Les actions menées seront les suivantes : diagnostiquer les risques au sein de la structure employeuse, sensibiliser les employeurs, organiser des formations et plans de prévention, intervenir en amont dans les CFA et lycées professionnels.

La conduite après usage de substance psychoactives (alcool et stupéfiants)

Pour le Doubs et sur la période 2012-2016, les accidents liés à l’alcool représentent 36,4% des personnes tuées et 13% des victimes des accidents corporels. 16,4 % des personnes tuées étaient sous l’emprise de stupéfiants. Les actions seront centrées sur : la prévention, les lieux festifs, les encadrants, la possibilité d’éthylotest dans les établissements vendant de l’alcool…

Les jeunes (14-29 ans) 

Le document signé implique d’accentuer la prévention en renouvelant le discours auprès des jeunes, d’intégrer la sécurité routière dans la culture des organisateurs, animateurs au contact des jeunes. Jean-Marie Renault, directeur des services départementaux de l’éducation nationale du Doubs? a d’ailleurs mentionné à titre d’exemple, la possibilité qu’un professeur de mathématiques pouvait donner des exercices sur le taux de blessés ou de mortalité sur les routes aux élèves. « Les 18-25 ans représentent 11% de la population, mais 22% des tués sur les routes », souligne le préfet. 

Les seniors 

Il s’agira de sensibiliser et conseiller les seniors sur les contrôles sur leur état de santé, favoriser la mobilité en transport en commun, recenser les acteurs amenés à côtoyer un public senior et développer des stages de sensibilisation. Dans le Doubs, les seniors âgés de 75 ans, et plus, représentent 9,9% des tués et 11,1% des blessés. 

Les deux-roues motorisés 

Dans le Doubs, sur la période 2012-2016, les usagers des deux-roues motorisés représentent 28,8 % des personnes tuées et 22% des victimes des accidents corporels de la circulation. Les actions de sensibilisation seront amplifiées notamment sur l’entretien des deux-roues et des règles de conduite.

Le partage de la voirie

Il est ici question de former et informer les élus sur les concepteurs routiers sur ces aménagements, optimiser la signalétique routière, sensibiliser à l’usage des modes doux, ainsi que l’importance du « vu et être vu ». 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un chercheur originaire de Besançon, « inventeur européen 2019 » dans la Recherche

Un chercheur originaire de Besançon, « inventeur européen 2019 » dans la Recherche

Ce jeudi 20 juin 2019 avait lieu à Vienne l'un des plus grands rendez-vous de l’innovation en Europe organisé par l’Office européen des brevets. Jérôme Galon, chercheur originaire de Besançon, a remporté l'un des cinq prix prestigieux : l'inventeur européen 2019 dans la catégorie "Recherche".

CODIS : des nouveaux locaux pour les sapeurs-pompiers à Besançon !

CODIS : des nouveaux locaux pour les sapeurs-pompiers à Besançon !

Les sapeurs-pompiers du Doubs ont présenté ce jeudi 20 juin 2019 les nouveaux locaux du centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) à Besançon. Ils peuvent ainsi mieux coordonner leurs moyens, surtout face à la hausse du nombre interventions dans le département : les opérateurs y reçoivent plus de 500 appels par jour et programment une intervention toutes les 13 minutes !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.73
partiellement nuageux
le 25/06 à 6h00
Vent
0.59 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
77 %

Sondage