Sept loups recherchés dans l'arrière-pays niçois

Publié le 07/10/2020 - 07:15
Mis à jour le 07/10/2020 - 08:03

Sept loups noirs du Canada étaient recherchés mardi, après la destruction de leur enclos du parc animalier Alpha, dans le parc du Mercantour, au-dessus de Nice, a indiqué l'Office français de la biodiversité (OFB).

Le parc national du Mercantour, créé en 1979, est à cheval sur huit vallées dont la Vésubie et la Roya, les plus touchées par les intempéries. Quelque 78 espèces de mammifères y sont recensées et près de 200 espèces d’oiseaux. C’est par cette frontière alpine que le loup, espèce protégée, est revenu naturellement par l’Italie au début des années 1990.

Mardi  6 octobre 2020 au matin, deux agents de l'OFB et un vétérinaire des pompiers sont partis en hélicoptère pour tenter de retrouver les animaux, dont certains ont été vus par des témoins "entre Saint-Martin-Vésubie et le Boréon", soit proche du parc où ils étaient en captivité avant les intempéries.

"La priorité, c'est de les localiser et de les capturer au fusil hypodermique", a expliqué Eric Hansen, directeur régional de l'OFB. Outre ce parc animalier, les agents du parc national du Mercantour feront le bilan "sur l'ensemble des infrastructures et des patrimoines après les opérations urgentes, dès que les accès seront possibles et la gestion d'urgence passée", Indique le parc dans un communiqué publié mardi.

"Au niveau de la faune aquatique déjà, on sait que tout est complètement ravagé", alerte M. Hansen. Cette zone du parc national du Mercantour compte des loups à l'état sauvage, mais M. Hansen a souligné que les animaux échappés du parc Alpha "ont l'habitude qu'on les nourrisse" et pourraient ne pas survivre s'ils se dispersent dans la nature.

Ils pourraient aussi rencontrer des loups autochtones, qui ne sont pas de la même race "ce qui pourrait produire des hybridations", selon M. Hansen. Le parc à loups Alpha, qui compte 13 loups, a été partiellement détruit selon la préfecture et l'OFB.

L'enclos qui était le plus proche de l'eau, celui des loups blancs de l'Arctique, a été totalement emporté par la crue. "Un cadavre de loup a été repéré et probablement que les deux autres sont morts aussi", a déploré M. Hansen.

Outre l'enclos des loups du Canada qui a été ouvert par la crue et permis leur fuite, un troisième enclos a été préservé par les intempéries: celui de trois loups gris d'Europe centrale.

Mardi, le directeur du parc allait "monter en hélicoptère nourrir ces trois loups", selon l'OFB. Sur Facebook, la fondation Brigitte Bardot a proposé "d'organiser l'accueil des loups échappés".

"Plusieurs établissements nous ont fait part de leur souhait de récupérer les loups mais nous n'avons pas de besoins pour le moment", a répondu M. Hansen, expliquant qu'une fois les loups du Canada capturés, ils pourraient rejoindre temporairement l'enclos encore intact du parc.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Enquête flore : tentez de repérer l’orchis mâle !

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom l'orchis mâle !

Haute-Saône : interdiction de brûler ses déchets verts à l’air libre

La Préfecture a installé le vendredi 2 avril 2021 une sous- commission de la commission consultative départementale de sécurité et d'accessibilité (CCDSA), dédiée au risque incendie en forêt et dans les espaces naturels. Elle précise qu'il est désormais interdit de brûler à l'air libre ses déchets verts. Voici quelques solutions alternatives..

Enquête flore : tentez de repérer la cardamine des prés !

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom sur la cardamine des prés !

Réchauffement climatique en Bourgogne Franche-Comté : l’Ademe accompagne les territoires

Selon une publication récente d'Alterre Bourgogne Franche-Comté, le changement climatique est une réalité dans notre région et les estimations sur ces 70 prochaines années sont loin d'être réjouissantes. Afin d'accompagner les territoires engager dans l'adaptation aux conséquences des changements climatiques, l’Agence de la transition écologique (ADEME), établissement public sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation porte de nombreux projets.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.22
partiellement nuageux
le 19/04 à 21h00
Vent
0.66 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
100 %

Sondage