Hérissons : signalez-les dans la région !

Publié le 12/04/2021 - 16:30
Mis à jour le 12/04/2021 - 15:42

L'association France Nature Environnement Doubs et Territoire de Belfort (FNE 25-90), fédération interdépartementale de protection de la nature et de l’environnement souhaitent recenser les hérissons de la région.

 ©
©

Considéré comme commun, le hérisson d’Europe se fait aujourd’hui de plus en plus rare dans nos régions, et les scientifiques estiment qu’il pourrait bien disparaître d’ici 2050

Le hérisson, pourquoi ?

Ce mammifère familier, espèce protégée en France, est aujourd'hui "menacé par les activités humaines" , est-il précisé (usage de pesticides, collisions routières, disparition de son habitat, etc.). "L'opération que nous mettons en place visera à évaluer la répartition du hérisson sur nos territoires, à repérer les zones de danger pour cette espèce, et à proposer des actions de protection en sa faveur. Petits et grands sont ainsi invités à participer au projet et à nous transmettre toute observation de hérisson".

Où et quand ?

Une première phase de test du projet, conduite en 2018 à Besançon et Belfort, a "confirmé l’efficacité de la méthode de recensement",  précise l'association. L’étude de cette année sur la répartition du hérisson s’étend aux départements du Doubs et du Territoire de Belfort, et se déroule à partir du mois d’avril 2021.

Si vous l’apercevez dans d’autres départements, n’hésitez pas à partager votre observation ! "Chaque donnée est bien sûr importante, et nous sera utile."

Comment participer ?

  • Pour chaque observation de hérisson, il suffit de remplir le formulaire dédié et d’y joindre une photo, en cliquant sur ce lien

Recensement du hérisson : où, quand, et comment l’apercevoir ?

Info +

Remarque  : Le Hérisson d’Europe est une espèce protégée, et bénéficie d’un statut de protection réglementée ! Sont interdits par la loi : la destruction ou l’enlèvement des nids, la mutilation, la destruction, la capture, le transport, la détention, la vente ou l’achat (sauf spécimen légalement détenu) de l’animal (article L. 411-1 du code de l’environnement).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Haute-Saône : les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse 2021-2022 étudiés

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a réuni mardi 4 mai les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS). Cette réunion avait pour objectif de recueillir l’avis de la commission sur les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse pour la saison 2021-2022 qui s’ouvrira pour certaines espèces dès le 1er juin.

Les jeunes producteurs de lait « kiffent » la filière Comté

"Savez-vous ce qui fait l’attrait de la filière comté pour les producteurs de lait ? Savez-vous pourquoi la filière conserve aujourd’hui un dynamisme d’installation en agriculture ? " Pour répondre à ces questions les jeunes agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté se dévoilent dans une série de vidéos #jekiffemafilierecomte

Enquête flore : tentez de repérer le narcisse des poètes

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom l'orchis mâle !

SNCF réseau lance un appel à projets pour l’environnement : 650.000 euros mobilisés

Dans le cadre de la construction de la LGV Rhin-Rhône, SNCF Réseau s’est engagé à financer des projets en faveur de la biodiversité et de l’écologie du paysage à hauteur de 4,57 M€. A ce jour, plus de 110 projets ont pu être réalisés, et un budget de 650 000 euros reste à mobiliser. Afin de tenir ses engagements, SNCF Réseau lance donc un appel à projets complémentaire pour une période de 5 ans. Les dossiers de candidature devront être déposés avant le 25 juin 2021 à 12h.

Des insectes pour remplacer les pesticides aux Pépinières Bisontines !

PUBLI-INFO • Depuis début 2021, David Dussert, fondateur et gérant des Pépinières Bisontines encourage le "biocontrôle" en proposant des insectes pour remplacer l'utilisation de pesticides. Une bonne nouvelle en cette période de préparation des jardins aux plantations printanières !
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.67
nuageux
le 08/05 à 9h00
Vent
2.56 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
18 %

Sondage