Somnolence au volant : ne luttez pas, arrêtez-vous !

Publié le 19/07/2013 - 17:14
Mis à jour le 19/07/2013 - 22:17

La fatigue au volent tue autant que l'alcool sur la route : elle est responsable d'un accident sur trois sur autoroute. La fatigue au volant doit être prise très au sérieux selon l'association Prévention Routière. Voici quelques précautions à prendre avant et pendant votre voyage.

291122_918281196_dormir_h225734_l.jpg
©autocardelivery.com

Zzzz…

PUBLICITÉ

Au volant, quand la fatigue s’installe, votre corps vous envoie un certain nombre de signaux. Le bâillement en est un des plus connus, mais d’autres doivent vous alerter. Apprendre à les repérer, c’est savoir quand s’arrêter :

  • Le regard : vos yeux commencent à vous picoter et vous avez de plus en plus de mal à conserver un regard fixe, donc à vous concentrer sur votre conduite. De même, vous clignez des yeux et vos paupières s’alourdissent.
  • Le dos : des douleurs peuvent apparaître au niveau du dos. Nuque et épaules se raidissent et vous ressentez le besoin incessant de changer de position.
  • Les jambes : peu sollicitées, vos jambes s’engourdissent et cela accentue d’autant votre inconfort.

La pause fait partie du voyage

Prévention Routière souligne l’importance de la pause : il est nécessaire de s’arrêter toutes les deux heures et plus si nécessaire, dès les premiers signes de fatigue. En effet, contrairement à la faim ou la soif, le sommeil est irrépressible. Si vous tentez de lutter contre lui, il reprendra ses droits tôt ou tard.

  • Tout le monde descend : Sur une aire de repos ou dans un lieu calme et protégé, descendez de votre véhicule. Ouvrez les portières pour bien aérer l’habitacle. Vous avez soif : buvez, de l’eau évidemment. Si vous avez faim, mangez léger et équilibré.
  • On se détend : Voilà quelques heures que vous êtes assis et concentré sur la route. Rien de tel que quelques mouvements pour détendre vos muscles engourdis. Pour ce faire, la marche est un bon début (au moins deux fois le tour du véhicule, ou une promenade de 5 minutes sur l’aire de repos). Respirez profondément plusieurs fois, en inspirant par le nez et en expirant par la bouche.
  • Faites de l’exercice : marcher, en faisant au moins 2 fois le tour de son véhicule, ou se promener 5 minutes sur une aire de repos : respirer profondément plusieurs fois en inspirant par le nez et en expirant par la bouche. Vous pouvez aussi réaliser les exercices décrits dans le dépliant « Ne trichez pas avec la fatigue » (téléchargeable ci-dessous).

Si rien n’y fait : Une pause détente peut ne pas suffire. Il n’y a pas de secret, pour repartir frais et dispo, le sommeil est parfois la seule solution. 10 minutes suffisent pour vous requinquer. Etendez votre siège, fermez les yeux, et relaxez-vous au maximum. Ne cherchez pas à dormir à tout prix, vous vous reposez, c’est l’essentiel ! De même, ne dormez pas plus de 15 minutes. Vous aurez du mal à vous réveiller d’une sieste trop longue. Si besoin, pensez à programmer un réveil.

Attention aux idées reçues !

  • « L’air frais revigore » : si vous vous reconcentrez sur la route pendant un instant, ouvrir votre fenêtre en grand n’aura qu’un effet passager et les signes de fatigue réapparaîtront très vite.
  • « Boire un café » : parmi les fausses bonnes idées, boire un café pour se réveiller est l’une des plus répandues. Mais il faut savoir que la caféine met un certain temps à être absorbée par l’organisme. L’effet n’est donc pas immédiat, et surtout de courte durée.
  • « Musique ! » : pousser la chansonnette ou augmenter le son de l’autoradio pourrait vous déconcentrer de votre conduite. Vous n’obtiendrez qu’un bon mal de crâne ! A éviter, donc.
  • « Fumer » : non seulement vous gênez vos gestes au volant, mais en plus la fumée réduit la quantité d’oxygène disponible dans l’habitacle. Or le manque d’air favorise l’apparition de la fatigue.

Fatigue = 35 euros d’amende

Si aucun texte ne désigne précisément le fait de conduire fatigué, une sanction peut toutefois être prononcée sur la base de l’article : « Tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manoeuvres qui lui incombent. Le non respect de ce principe est sanctionné d’une amende de 35€. Art. R412-6 CR ».

Il ne faut pas être pressé d’arriver à destination ! La plage et le soleil ne vont pas s’envoler et votre réservation à l’hôtel ou au camping ne va pas disparaître… Un coup de mou = une pause. Ce n’est pas le moment de pousser votre au bout de ses limites. Bon voyage…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

15 août : une semaine de dons en Franche-Comté

Pour l’EFS, le jour férié du 15 août représente 600 pochettes de sang en moins, rien qu’en Franche-Comté. Pour pallier à ce manque, il organise une semaine du don, jusqu'au 17 août, à Besançon, Belfort et dans plusieurs villages de la région. Un masseur sera même aux Hauts-du-Chazal...

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Neuf astuces pour éviter les piqûres de moustiques…

Le soleil, la chaleur… Que de bons côtés dans l’été qui nous feraient presque oublier que cette saison est également synonyme d’invasion de moustiques. Chaque année, les femelles moustiques (car oui, ce sont elles qui nous piquent !) sont responsables de millions de boutons qui démangent. Après avoir essayé les prises ou les sprays, nous nous sommes demandés quels étaient les remèdes naturels anti-moustiques...

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Ambroisie : Comment en venir à bout ?

Depuis quelque temps, une tache d'ambroisie, plante très allergisante, a été repérée à Besançon. Elle sera rapidement arrachée par les autorités compétentes. Que doit-on faire si l'on est confronté à cette plante sur son terrain ? Un agent de Fredon Franche-Comté nous répond.

Santé : évitez l’hydrocution

Santé : évitez l’hydrocution

Choc thermique • L'été est chaud, c'est donc l'occasion de profiter des lacs et des piscines des environs pour se rafraîchir et se détendre. Mais attention à l'hydocution ! Après un bon barbecue et quelques verres de rosé au soleil, on pourrait avoir envie courir dans l'eau pour se rafraîchir... Les professionnels de la santé vous diront que c'est une très mauvaise idée ! Voici quelques précautions à prendre avant de plonger.

Un pic allergique à l’ambroisie prévu en août

Un pic allergique à l’ambroisie prévu en août

Après la canicule et les pluies de ce week-end, on pouvait croire que le pic des pollens était terminé… et bien c’était sans compter sur l'ambroisie… Des prélèvements sont d'ailleurs effectués dès ce mardi 30 juillet 2019. Hélène Tissot, chargée de mission à ATMO Bourgogne Franche-Comté, spécialisée dans la surveillance de la qualité de l'air dans la région, nous en parle.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.08
légère pluie
le 20/08 à 12h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1024.25 hPa
Humidité
64 %

Sondage