Alerte Témoin

Soutien aux jeunes filles enlevées au Nigeria : 50 personnes mobilisées à Besançon

Publié le 15/05/2014 - 17:51
Mis à jour le 15/05/2014 - 17:56

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées ce jeudi 15 mai sur l'esplanade des droits de l'Homme vers 17h portant une pancarte "#Bring Back Our Girls en soutien au 223 jeunes filles enlevées au Nigéria par le groupe armée islamiste de Boko Haram. Quelques personnalités étaient présentes notamment Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon ainsi que Claude Jeannerot, président du conseil général du Doubs, Tahar Belhadj, président de la fédération de la mosquée de Paris, l'association Solidarité Femmes, des membres du conseil municipale et du conseil général etc.

bring_back_our_girls.jpg
Jeudi 15 mai à 17h à Besançon ©Alexane Alfaro

Plus de 200 Nigérianes sont toujours retenues dans la jungle par le groupe armé Boko Haram. La communauté internationale se mobilise pour obtenir leur libération.

Pour Jean-Louis Fousseret, "nous voulons montrer notre soutien aux familles mais aussi notre indignation par rapport à ces actes innommables et montrer combien cela est inacceptable. Il faut qu'il y ait une véritable mobilisation pour que dans les jours à venir ces criminels puissent comprendre qu'ils doivent rendre la liberté à ces jeunes femmes."

Tahar Belhadj a qualifié ces enlèvements d'"actes barbares qui ne relèvent pas des codes de l'Islam".

Des rassemblements comme celui-ci s'organisent partout dans le monde. La mobilisation s'effectue également sur les réseaux sociaux (voir article lié ci-dessous).

Les mamans des jeunes femmes enlevées sont à l'origine du slogan "Bring back our girls" diffusé sur toute la planète.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Besançon : l'hôpital remercie tous les donateurs !

Suite à la crise sanitaire, de nombreux gestes de solidarités ont été adressés aux personnels du CHRU de Besançon. Il a ainsi enregistré près de 500.000 euros de dons financiers pour ses personnels, dont la majeure partie versée par une fondation hospitalière parisienne, ainsi que par le club de foot de Dijon. Des actes que l'hôpital souhaite chaleureusement remercier.  

Démarchage téléphonique : « Le Sénat ne doit pas rouvrir la boite de Pandore » (UFC Que choisir)

Après avoir obtenu d’importantes avancées à l’Assemblée nationale pour lutter contre le fléau du démarchage téléphonique dont sont victimes 9 Français sur 10, l’ADEIC, l’AFOC, l’ALLDC, la CSF, le CNAFAL, la CNAFC, la CLCV, Familles de France, Familles Rurales, l’UFC-Que Choisir et l’UNAF s’alarment aujourd’hui de leur possible détricotage par la Haute Assemblée.

Les déploiements et la poursuite des raccordements en fibre reprennent sur le réseau Doubs Très Haut Débit

Alors que la crise sanitaire actuelle souligne encore davantage l'importance de l'accès au très haut débit pour tous, que ce soit pour télétravailler, soigner à distance ou encore assurer la continuité de l'éducation, du lien social et des loisirs, le Syndicat Mixte Doubs Très Haut Débit annonce dans un communiqué du 2 juin 2020, la reprise pleine et entière du grand plan départemental de déploiement de la fibre optique sur le territoire du Doubs.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.71
légère pluie
le 06/06 à 6h00
Vent
6.03 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
93 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune