"Staying Alive" : l'application lancée en 2020 par les sapeurs-pompiers du Doubs 

Publié le 26/06/2020 - 08:05
Mis à jour le 07/01/2021 - 17:36

Afin d'augmenter les chances de survie suite à un arrêt cardiaque, le Service départemental d'incendie et de secours du Doubs (SDIS) a lancé au début de l'été 2020 l'application "Staying Alive".   

Sapeurs-pompiers du Doubs © Alexane Alfaro
Sapeurs-pompiers du Doubs © Alexane Alfaro

À quoi sert l'application ?

À géolocaliser les "bons samaritains" soit les personnes qui sont en mesure d'apporter les gestes de premiers secours dans l'attente de l'arrivée des sapeurs-pompiers. Cette application est notamment destinée aux "zones les plus éloignées d’un centre de secours". 

Il existe deux types de profil pouvant être inscrit comme bon samaritain : 

  • Les citoyens formés aux gestes qui sauvent,
  • Des citoyens sans notion de secourisme qui seront envoyés en première intention vers un défibrillateur automatisé externe (DAE) avant de rejoindre la victime. Pour que ces derniers soient alertés, il faut obligatoirement qu’un bon samaritain avec notion de gestes qui sauvent, ait répondu favorablement au déclenchement effectué par le centre opérationnel d’incendie et de secours du Doubs (CODIS25)

Cette application propose également des tutoriels sur le comportement et les gestes de premiers secours à adopter en cas d’arrêt cardiaque. "Le déclenchement des bons samaritains dans notre département sera, dans un premier temps, réalisé uniquement pour les personnes présentant un arrêt cardiaque. À terme, d’autres types d’interventions pourront s’ajouter, notamment en fonction des retours d’expériences.

Lorsque le CODIS 25 reçoit un appel pour un arrêt cardiaque, il engage les secours nécessaires. Il alerte également après l’avoir géolocalisé, via l’application « staying alive », le ou les bons samaritains qui se trouvent à proximité de la victime", explique le SDIS 25.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid : la circulation du virus poursuit sa baisse en Bourgogne Franche-Comté, l’ARS veut maintenir la dynamique de vaccination

La circulation du virus poursuit sa baisse lentement mais continuellement en Bourgogne Franche-Comté selon les derniers chiffres de Santé publique France en date du 14 octobre 2021. Malgré une baisse du nombre d'hospitalisations, le nombre de patients en réanimation est en hausse.

760.000 habitants de Bourgogne Franche-Comté régulièrement exposés aux particules fines PM2,5

Pollution •

Plus d'un quart des habitants sont régulièrement exposé aux particules fines PM2,5 à des concentrations supérieures au seuil de recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé de 10 microgrammes par mètre cube (µg/m3). La Bresse et le Pays de l’Aire urbaine de Belfort - Montbéliard - Héricourt - Delle sont les zones les plus impactées.

Nutri-Score: visé par un classement défavorable, le Roquefort demande à être exempté

Le Roquefort, visé par un classement Nutri-Score défavorable, dénonce une "approche punitive" et réclame une exemption pour le célèbre fromage de brebis de l'Aveyron, au nom de la tradition et du respect d'un patrimoine gastronomique. Au delà du roquefort, le conseil national des appellations d’origine laitière (Cnaol), dont fait partie la filière Comté, estime que le Nutri score est "très discriminant" pour l'ensemble des filières fromagères.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.3
peu nuageux
le 17/10 à 12h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
85 %

Sondage