Stellantis Sochaux suspend son équipe de nuit à cause de la crise des semi-conducteurs

Publié le 03/09/2021 - 17:53
Mis à jour le 06/09/2021 - 15:00

L’usine Stellantis (ex-PSA) de Sochaux dans le pays de Montbéliard a décidé de « suspendre » son équipe de nuit jusqu’à nouvel ordre du fait de la crise des semi-conducteurs qui l’empêche de tourner à plein régime.

 © LAMY Jean-François -  Groupe PSA, Communication Sochaux
© LAMY Jean-François - Groupe PSA, Communication Sochaux

Stellantis Sochaux emploie 6.700 salariés permanents en production et études. Vendredi, le directeur du fabricant français de matériaux pour semi-conducteurs Soitec, Paul Boudre, a estimé que la pénurie actuelle pourrait durer jusqu’en 2023.

La décision, qui prend effet immédiatement et vaut "jusqu'au retour à une meilleure situation en terme d'approvisionnement", a été annoncée vendredi au cours d'une réunion extraordinaire du CSE (Comité social et économique), a précisé la direction du site.

Elle entraînera le reclassement d'environ 600 salariés permanents dans les équipes de travail de journée, ont évalué plusieurs syndicats.

Par ailleurs, selon la CGT et FO, 600 à 650 intérimaires, soit la quasi-totalité des effectifs temporaires, seront renvoyés dans les prochaines semaines par non-reconduction de leur contrat à son échéance, en conséquence de cette suspension et de l'arrêt, indépendant de la pénurie de pièces, de la production de la Peugeot 308.

La nouvelle version de la 308 sera fabriquée dans l'usine voisine de Mulhouse (Haut-Rhin).

La direction n'a pas confirmé la baisse des effectifs temporaires. La mise en suspens du travail de nuit représentera une réduction de production d'environ 400 véhicules quotidiens, par rapport au total actuel de 1.200 (Peugeot 3008 et 5008 principalement), selon les syndicats.

Cette diminution est en phase avec l'impact de l'ordre d'un tiers sur la production de Sochaux que provoque depuis plusieurs mois la pénurie de composants électroniques affectant l'ensemble de l'industrie automobile mondiale, a confirmé un porte-parole du site.

Du fait de leur reclassement en journée, les salariés de nuit perdront la prime liée à ces horaires de travail, mais un accord PSA rendra cette diminution progressive sur douze mois, a souligné Eric Peultier, délégué FO.

"Une nouvelle fois, la pénurie de composants fabriqués à l'autre bout du monde, en Asie, va pénaliser les salariés et tout leur équilibre familial", a-t-il cependant déploré.

Selon Jérôme Boussard, responsable de la section CGT, "d'autres solutions sont possibles" afin de conserver tous les emplois".

La suspension d'équipe vise à "limiter significativement l'impact financier de la crise des semi-conducteurs sur les salariés du site, tout en conservant notre capacité de redémarrage", a indiqué la direction dans un communiqué.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

UTBM Innovation Crunch time : un challenge XXL avec 60 entreprises et 1.300 étudiants ingénieurs à Montbéliard

Du 4 au 8 mars 2024, l’Axone deviendra le 4e campus de l’UTBM et recevra plus de 60 entreprises et association pour mettre 1.300 étudiants ingénieurs au défi lors de la cinquième édition de l’UTMB Innovation Brunch time. Ce challenge XXL est le défi technologique universitaire le plus important en Europe.

Un plan à 60 millions d’euros pour rénover 12 écoles et 3 crèches à Besançon

PUBLI-INFO • Jusqu’en 2026, la Ville de Besançon prévoit un plan à 60 millions d’euros pour rénover 12 écoles et trois crèches, il s’agit du ”plan écoles-crèches”. Dans ce cadre, une exposition sur les murs de la mairie est consacrée à ces travaux jusqu’à l’aboutissement des projets.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.52
couvert
le 24/02 à 9h00
Vent
3.9 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
89 %