Strasbourg veut voler au secours du slow !

Publié le 04/12/2014 - 08:32
Mis à jour le 04/12/2014 - 09:47

La capitale alsacienne autoproclamée "capitale des coeurs" veut créer un "conservatoire mondial du slow" pour répertorier les incontournables gestes et pas de cette danse de couple qui se perd, a-t-on appris mercredi auprès de l'Office du tourisme.

vernon_and_irene_castle2.jpg
Vernon and Irene Castle, early ballroom dance pioneers, c. 1910–18 ©Johnston, Frances Benjamin, 1864-1952, photographer. - Library of Congress

INSOLITE !

PUBLICITÉ

Ce « conservatoire mondial du slow » – une plate-forme virtuelle – sera créé dans le cadre de la prochaine édition de l’opération « Strasbourg, mon amour », organisée à la Saint-Valentin 2015. Un site internet qui entend répertorier « tous les gestes du slow » ouvrira en janvier, a indiqué à la presse Patrice Geny, directeur de l’Office du tourisme de la capitale alsacienne.

« On s’est rendu compte que le slow est en train de mourir. Le slow est l’une des rares danse de couple encore exercée. On s’est dit qu’il fallait apprendre les gestes » techniques, a indiqué M. Geny. Car « on ne danse pas le slow n’importe comment », a-t-il souligné. L’Office du tourisme, associé au projet à une agence de communication, souhaite faire travailler des chercheurs pour contribuer au « travaux » de ce conservatoire, a-t-on indiqué sans plus de détails.

Comme lors des deux précédentes éditions, le soir de la Saint-Valentin le 14 février, la ville organisera une « slow party » pour inviter les couples à danser dans une galerie commerciale du centre-ville. Pour cette 3e édition l’opération sera étendue aux commerces, « L’idée c’est que toute la ville tangue et se serre dans les bras », a indiqué Michel Bedez de l’Agence Passe-Muraille, engagée dans l’opération. L’année dernière la « slow party » avait passé en revue « 40 ans de slows mythiques en 4 heures ».

La 3e édition de « Strasbourg, mon amour », se tient du 6 au 15 février prochain. Quelque 20.000 visiteurs et un million d’euros de retombées économiques sont attendus.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Avocats, médecins et paramédicaux, pilotes, hôtesses et stewards... Après la RATP vendredi, des professions "qui n'ont pas l'habitude de manifester" descendent dans la rue ce lundi 16 septembre 2019 pour défendre leurs "régimes autonomes" de retraite contre le "système universel" voulu par l'exécutif. Une trentaine d'avocats bisontins sont montés à la capitale pour manifester...

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.2
nuageux
le 17/09 à 9h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1019.71 hPa
Humidité
60 %

Sondage