Suicide assisté : Marie-Guite Dufay signe une tribune dans Libération...

Publié le 09/03/2021 - 10:56
Mis à jour le 11/03/2021 - 15:27

Suite au décès de Paulette Guinchard, l’ex-secrétaire d’État aux personnes âgées, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a souhaité s’exprimer ce 8 mars 2021 dans une Tribune publiée dans Libération.

 © DR
© DR

La mort de Paulette Guinchard le 5 mars dernier a suscité de nombreuses réactions en Franche-Comté et plus largement en France. Elle a également remis sur la table le débat de la fin de vie et du suicide assisté. "Son décès est militant. Elle a choisi sa mort", nous confiait avec émotion Jean-Louis Fousseret, ancien maire de Besançon.

"Paulette était avant tout une militante des soins palliatifs qui visent à soulager", M-G Dufay

L'ancienne secrétaire d'État aux personnes âgées, à l'initiative notamment de l'Allocation personnalisée d'autonomie (APA) s'est éteinte en Suisse, pays où le suicide assisté est autorisé. "Paulette était avant tout une militante des soins palliatifs qui visent à soulager", explique Marie-Guite Dufay dans la Tribune. "La loi doit évoluer. Elle n’est pas suffisante pour honorer les volontés de celles et ceux, lucides, qui souffrent et se savent condamnés (...) Je sais la difficulté de ce débat, car il interroge chacune et chacun d’entre nous sur son rapport intime à la vie et à la mort. Mais la mort fait partie de la vie, et nos conditions de mort valent bien un débat égal à ceux que nous avons sur nos conditions de vie. Portons-le. Ayons ce courage.Au nom des malades et de leurs douleurs, au nom de leurs proches et de leur impuissance", conclut la Présidente.

Que dit la loi en France ?

La loi Claeys-Leonetti permet l'arrêt des traitements après consultation et avec l'accord de tous les membres de la famille présente. Datant du 2 février 2016, cette loi autorise la sédation profonde et continue pour les personnes dont le pronostic vital est engagé à court terme.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Législatives anticipées : une action dijonnaise contre l’abstention reprise au niveau national 

Alors que les Français sont appelés à voter pour une nouvelle Assemblée nationale les 30 juin et 7 juillet 2024, la Jeune Chambre économique de Dijon prolonge son action contre l’abstention "Retour aux Urnes", et voit celle-ci reprise au niveau national par la Jeune Chambre économique française et proposée à ses antennes locales dans 105 villes pour une diffusion massive sur le territoire.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Premier Forum Climat de SNCF Réseau à Besançon : ”Le ferroviaire n’est peut-être pas une solution unique, mais ça peut très fortement contribuer à réduire notre empreinte carbone”

Le premier Forum Climat de France porté par SNCF Réseau s’est tenu jeudi 13 juin 2024 à Besançon en présence de 150 élu(e)s régionaux et locaux, d’industriels, de représentants d’associations et d’experts en climat. Objectif : mobiliser la filière ferroviaire et partager une vision commune dans un monde où le train est une manière d’agir face au dérèglement climatique, tandis que le réseau ferroviaire est déjà impacté par le dérèglement climatique…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.95
légère pluie
le 20/06 à 0h00
Vent
2.36 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
90 %