Suisse/blanchiment : mise en examen de deux Ukrainiens, dont un ex-député

Publié le 23/12/2019 - 11:00
Mis à jour le 23/12/2019 - 10:29

Le bureau du procureur général helvétique a annoncé ce vendredi 20 décembre 2019 la mise en examen de deux Ukrainiens, dont l’ancien député Mykola Martynenko, accusés d’avoir blanchi environ 2,8 millions d’euros à travers des comptes en Suisse.

Le ministère public de la Confédération (MPC, bureau du procureur général) a indiqué dans un communiqué que Mykola Martynenko avait été député pendant plusieurs années mais n'a pas donné l'identité de l'autre homme mis en examen.

Les deux hommes sont accusés par le MPC "d'avoir blanchi en bande environ 2,8 millions d'euros à travers la place financière suisse". Ce blanchiment est en lien avec des "infractions commises en Ukraine et en République tchèque" qui font l'objet d'une enquête pénale par les autorités ukrainiennes et tchèques, a-t-il précisé.

Le MPC a expliqué que les procédures pénales en Ukraine et République tchèque portaient sur des soupçons "de paiements illicites de commissions du fournisseur tchèque de composants de centrales nucléaires Skoda JS".

Une société offshore

Selon le MPC, Skoda JS aurait payé ces commissions sur des relations bancaires ouvertes en Suisse par une société offshore qui appartenait à Mykola Martynenko en contrepartie de l'adjudication du contrat de fourniture de composants à la société gouvernementale ukrainienne qui exploitait des centrales nucléaires.

Le procureur général suisse accuse Mykola Martynenko d'avoir fait ouvrir ces relations bancaires en Suisse via une société offshore à Panama.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Le Tribunal administratif de Besançon a fait sa rentrée

Le président du Tribunal administratif de Besançon Thierry Trottin a présenté l’audience solennelle de rentrée de la juridiction ce vendredi 16 septembre en fin de matinée. Devant des élus, des magistrats du tribunal et du barreau de Besançon, le président a fait un bilan de ces deux dernières années et présenté les nouveautés.

Importation de véhicules et fraude fiscale : préfecture, douanes et tribunal vont coopérer

Afin de pouvoir lutter plus efficacement contre la fraude fiscale liée à l'importation de véhicules hors Union Européene, le préfet du Doubs, le directeur régional des douanes et des droits indirects de Besançon et le procureur de la République de Besançon ont signé un nouveau protocole de coopération ce lundi 12 septembre.

Chute mortelle à Besançon :  la version des policiers et du gérant de la discothèque corroborée par l’enquête

L'enquête sur les circonstances de la chute mortelle d'un jeune homme fin juillet à Besançon, après une altercation devant une discothèque, corrobore les dires des policiers et du gérant de l'établissement lancés à sa poursuite et qui nient toute responsabilité dans  son décès, a indiqué le parquet de Besançon.

Tribunal administratif de Besançon : la médiation devient obligatoire dans certains contentieux

Depuis 2017, le recours au juge administratif n’est pas la seule forme de résolution des conflits ni nécessairement la plus adaptée. La médiation préalable, moins onéreuse, plus rapide et plus discrète, a fait ses preuves en permettant de régler de nombreux conflits ces cinq dernières années. Elle devient obligatoire dans certains contentieux. Thierry Trottin, président du tribunal administratif de Besançon, nous en parle.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.18
légère pluie
le 26/09 à 18h00
Vent
4.95 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
68 %

Sondage