Suisse : le généticien français Laurent Ségalat recherché à l’étranger

Publié le 20/10/2014 - 15:55
Mis à jour le 20/10/2014 - 15:55

Le généticien français Laurent Ségalat, condamné en dernière instance en Suisse pour le meurtre de sa belle-mère près de Lausanne, fait désormais l'objet d'un mandat d'arrêt international, a-t-on appris jeudi auprès des autorités judiciaires à Lausanne.

capture_decran_2014-10-20_a_15.51.18.jpg
©dr
PUBLICITÉ

Laurent Ségalat s’est réfugié en France, avant la fin de son procès, et vit à Thonon-Les-Bains, sur les rives du Lac Léman. L’Office d’exécution des peines (OEP) du canton de Vaud a transmis à Berne une demande d’arrestation pour l’Espace Schengen et Interpol qui a été aussitôt diffusée, a indiqué en fin de semaine dernière le Service pénitentiaire vaudois.

Laurent Ségalat est déjà recherché en Suisse, depuis sa condamnation définitive par le Tribunal Fédéral, il y a quelques semaines. Son nom a été inscrit au fichier des personnes recherchées (RIPOL), a expliqué Anthony Brovarone, porte-parole du Service pénitentiaire vaudois (SPEN), cité par l’agence ats.

Désormais, il fait aussi l’objet d’une demande d’arrestation au niveau international. Laurent Ségalat, qui a toujours clamé son innocence, devrait être obligé de rester en France, sinon il risque de se faire arrêter dès qu’il passe la frontière.

La Suisse peut aussi demander à la France qu’il exécute sa peine, soit 14 ans de prison, dans son pays puisque la France n’extrade pas ses ressortissants. L’affaire remonte au 9 janvier 2010. Ce jour là, Laurent Ségalat a découvert le corps agonisant de sa belle-mère à Vaux-sur-Morges, près de Lausanne. Il affirme avoir en vain essayé de la sauver et a toujours clamé son innocence.

Acquitté en première instance, il a été condamné en appel en novembre 2012 à 16 ans de prison. Après recours, le Tribunal fédéral l’a définitivement condamné à une peine de 14 ans pour meurtre. La défense du généticien a saisi la Cour européenne des droits de l’homme àStrasbourg.

 (Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Affaire Narumi : le suspect entendu au Chili cette semaine par les enquêteurs bisontins

Une délégation de magistrats et de policiers français est attendue au Chili lundi 15 avril 2019 afin de participer en milieu de semaine à l'audition du suspect dans la disparition de Narumi Kurosaki, une étudiante japonaise à Besançon en décembre 2016, a-t-on appris dimanche  de source proche du dossier.

Quartier des Vaîtes : l’Association des Jardins des Vaîtes dépose un recours devant le tribunal administratif

Vendredi 12 avril 2019 à midi, l'Association des Jardins des Vaîtes, représentée par l'avocate Coline Maillard-Salin, avec le soutien et conjointement avec FNE 25-90, a déposé un recours au Tribunal Administratif contre l'arrêté préfectoral du 18 mars 2019 portant dérogation à l'interdiction de détruire, altérer, dégrader des sites de reproduction ou des aires de repos de spécimens d'espèces animales protégées et de capturer ou enlever des spécimens animales protégées dans le cadre du projet urbain du quartier durable des Vaîtes à Besançon.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 5.63
ciel dégagé
le 24/04 à 21h00
Vent
3.76 m/s
Pression
1006.89 hPa
Humidité
72 %

Sondage