Suppression de la réserve parlementaire : "Un coup très dur porté aux petites communes" pour Cédric Perrin

Publié le 10/08/2017 - 13:57
Mis à jour le 10/08/2017 - 13:57

Le sénateur du Territoire de Belfort regrette vivement le vote des députés de la majorité "La République en marche" (LREM) visant à supprimer la réserve parlementaire.

cperrin.jpg
© twitter Cédric Perrin
PUBLICITÉ

« Cette suppression sèche de la réserve parlementaire s’ajoute au mouvement plus global de réduction des concours financiers de l’État aux collectivités territoriales et au nouveau rabot de 300 millions d’euros mis en oeuvre par décret le 20 juillet, sans oublier la suppression de la réserve parlementaire ! » explique dans un communiqué Cédric Perrin qui prédit « des situations catastrophiques pour les territoires ruraux« .

« Même dans l’hypothèse dans laquelle le Gouvernement réaffecterait une partie de la réserve parlementaire vers des instruments existants, nous n’en avons aucune garantie et surtout, elle ne vise pas les mêmes opérations : la réserve parlementaire porte sur des projets de très faible ampleur ! » poursuit le Sénateur qui rappelle que les petites communes sont souvent privées des subventions auxquelles ont droit de plus grosses collectivités. 

Info + 

« Appelés le  mercredi 9 août 2017 pour le vote définitif du projet de loi organique pour la confiance dans la vie politique, les députés Les Républicains ont pourtant une nouvelle fois plaidé à l’Assemblée nationale en faveur du dispositif proposé par le Sénat : la dotation de soutien à l’investissement des communes et de leurs groupements.

Ce dispositif – proposé et adopté par le Sénat – instituait plusieurs critères pour garantir sa transparence et son efficacité : publication en open data de la liste des projets soutenus, limitation de la subvention à 20 000 euros par projet, nécessité de mettre en oeuvre une politique d’intérêt général1, interdiction faite au parlementaire de soutenir un projet lorsqu’il siège au sein de l’organe délibérant, etc.« 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.06
ciel dégagé
le 20/07 à 0h00
Vent
1.61 m/s
Pression
1014.85 hPa
Humidité
90 %

Sondage