Alerte Témoin

Tablettes numériques : les seniors se mettent à la page !

Publié le 28/05/2018 - 15:34
Mis à jour le 28/05/2018 - 21:31

Ce mardi 29 mai 2018, les seniors ayant suivi leur formation à l'usage des tablettes numériques recevront leurs diplômes, remis par le CCAS de Besançon, à la résidence des Hortensias. De quoi valider l'acquis de nouveaux outils, de plus en plus essentiels dans la vie quotidienne... 

senior.jpg
senior.jpg

De plus en plus de services sont accessibles uniquement par voie dématérialisée : banques, caisses de retraite, impôts, préfecture, CESU,…

De nombreux aînés, jusque-là totalement autonomes se trouvent bloqués dans leurs démarches administratives du fait de leur méconnaissance de l’outil numérique. Ils font appel à leurs proches et sont, de fait, dépendant en raison d’une fracture numérique.

L’outil numérique peut aussi permettre aux ainés de garder un lien de proximité avec leurs proches éloignés (mail, réseaux sociaux, webcam, …), de bénéficier d’informations en temps réel et d’application de jeux.

Quatre ateliers en 2018

C’est pour toutes ces raisons que le CCAS a décidé de s’engager dans des actions de formation des aînés au numérique, en privilégiant l’outil "tablette", plus simple, plus ergonomique, plus mobile.

Un premier atelier s’est tenu chaque semaine, de mars à mai 2018 et a accueilli 9 participants dans une salle de la résidence autonomie des Hortensias, sur le quartier de Planoise.

Au menu, 8 séances de formation à l’usage de l’outil tablette, suivies de 4 séances dédiées - CCAS oblige – à la découverte des applications et sites permettant un meilleur accès aux droits.

Les participants, outre le prêt de la tablette pendant toute la durée de la formation, peuvent bénéficier, s’ils en ont besoin, d’un conseil pour l’acquisition de leur outil personnel ou pour choisir l’abonnement internet personnel qui répond à leur besoin.

Quatre autres ateliers sont prévus en 2018, dans d’autres quartiers de la ville, et 10 autres sont programmés en 2019. Un nouvel atelier a d’ailleurs déjà commencé à la Maison des Seniors. C’est ainsi, à termes, plus de 200 bisontins qui découvriront cet outil, qui leur permettra de rester en lien avec les autres ou d’effectuer, en toute autonomie les démarches indispensables à leur quotidien. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

Violences intrafamiliales : les services de l’État « sont pleinement mobilisés » (Préfecture)

Le Préfet du Doubs a réuni le 31 mars 2020 en audioconférence les Procureurs de Besançon et Montbéliard, les forces de sécurité intérieure, les collectivités, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations et la Déléguée départementale aux Droits des Femmes et à l’Égalité, afin de coordonner l’action publique en la matière.

Livraison (manquée) de masques : la colère de Christine Bouquin

A deux reprises, jeudi 2 avril et dimanche 5 avril derniers, l’Etat a procédé à la réquisition, manu militari, à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, des masques de protection en provenance de Chine destinés aux départements de Bourgogne-Franche-Comté. Christine Bouquin, la présidente du département Doubs exprime sa colère et son indignation

Confinement : comment se sentent les habitants de Besançon ?

Résultats de la consultation • Près de 5.000 habitants de Besançon et de sa région  (9.974 exactement) ont répondu questionnaire de la Ville sur leurs ressentis du confinement et des conséquences de la crise du Covid-19. Si 84,12% des personnes interrogées se disent plutôt inquiètes (voire très inquiètes) concernant la diffusion du Coronavirus, elles supportent relativement bien le confinement à 79,07%.

L’imprimerie Simon offre gratuitement des attestations de sortie

Afin d'aider les personnes qui ont des difficultés à se procurer des attestations dérogatoires de déplacement (pas d’imprimante à domicile, plus d’encre, ou encore en situation de précarité), l’Imprimeur Simon à Ornans a souhaité les offrir. Plusieurs points de retrait ont été mis en place.

Violences conjugales durant le confinement : comment donner l’alerte ?

"les personnes en détresse peuvent être aidées" • Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, a convenu avec Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, que les victimes de violences intra-familiales pourraient se rendre dans la pharmacie la plus proche afin de donner l'alerte. Voici l'ensemble des dispositifs existants pour donner l'alerte.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.76
ciel dégagé
le 07/04 à 9h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
48 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune