Tariq Ramadan : nouvelle accusation de viol en Suisse

Publié le 13/04/2018 - 18:45
Mis à jour le 13/04/2018 - 18:46

L’intellectuel musulman Tariq Ramadan fait face à une nouvelle accusation de viol, en Suisse, a rapporté vendredi la Tribune de Genève. 

Une Suissesse, dont l'identité n'a pas été révélée, demande à la justice helvétique de poursuivre M. Ramadan, 55 ans, pour l'avoir violée et retenue contre son gré pendant plusieurs heures dans une chambre d'hôtel de Genève en 2008, précise le quotidien. 

Contacté par l'AFP, l'avocat de cette femme, Me Romain Jordan, a confirmé ce vendredi 13 avril 2018 qu'une plainte avait été déposée, mais s'est refusé à tout autre commentaire dans l'immédiat. 

Citoyen suisse et égyptien, Tariq Ramadan, professeur à l'université britannique d'Oxford et petit-fils du fondateur du mouvement des Frères musulmans, a été inculpé en février à Paris pour viol et viol sur personne vulnérable, et placé en détention. 

Il nie toutes ces accusations. Sa nouvelle accusatrice en Suisse, une femme convertie à l'islam qui avait une quarantaine d'années à l'époque des faits, a indiqué dans son témoignage long de 13 pages qu'elle avait à l'époque des difficultés familiales, et avait cherché le soutien moral de ce professeur, selon le journal. 

Après avoir fait sa connaissance à l'occasion de la signature d'un livre à Genève en 2008, elle avait commencé à correspondre avec lui via les réseaux sociaux. M. Ramadan aurait ensuite profité d'une invitation à prendre un café pour l'attirer dans sa chambre d'hôtel, où il l'aurait violée et retenue pendant des heures contre son gré. "J'ai eu peur de mourir. J'étais terrifiée et paralysée", raconte-t-elle dans son témoignage, cité par le quotidien. 

La victime présumée explique qu'elle était trop effrayée à l'époque pour aller porter plainte, mais qu'elle y a été encouragée par les dépôts de plainte récents pour agression sexuelle à l'encontre de M. Ramadan. 

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18
partiellement nuageux
le 13/06 à 18h00
Vent
0.39 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
59 %