Télévision publique suisse sur la TNT : bientôt en Franche-Comté ?

Publié le 08/06/2014 - 14:07
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:37

L’association Les amis de Couleur 3 militent en Franche-Comté pour la diffusion en TNT des chaînes de télévision publiques suisses ainsi que pour la gratuité de cette diffusion. Sensible à cette demande, Annie Genevard, députée du Doubs, a relayé cette proposition lors de l’audition du président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Olivier Schrameck, lors de l’assemblée nationale le mardi 6 mai 2014. 

 ©
©

Après plusieurs mois de travaux de sensibilisation, l'association a réussi à récolter les soutiens écrits de la plupart des élus locaux, de droite comme de gauche, ainsi que ceux du ministère des affaires étrangères, de la culture, du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et de François Hollande. La Télévision publique Suisse Romande (RTS) semble également favorable à ce projet qui, par ailleurs, s'inscrirait "parfaitement dans le cadre de la convention du Conseil de l'Europe sur la télévision transfrontière".

Toutefois, craignant, que cela n'augmente considérablement les droits (musique, films..) que la RTS aurait à payer, vu que son périmètre de diffusion s'en trouverait considérablement élargi, elle hésite à concrétiser ce projet.  Finalement tout le monde est favorable à cette initiative… à condition que cela ne lui coûte rien.

Le même projet pour 0 euro dans les Pyrénées orientales

Dans les Pyrénées, le sénateur François Calvi avait suivi et s'est investi dans la diffusion de la télévision catalane espagnole dans son département. "Aucune collectivité territoriale (région, département, commune) n'avaient participé financièrement, ni aux frais d'installation des émetteurs, ni aux frais de diffusion" a-t-il déclaré, "c'est un accord de réciprocité entre les deux ministères des affaires étrangères".

Joël Grappin, membre actif de l'association des amis de Couleur 3 et ses collègues militent pour que la France prenne exemple sur celui des Pyrénées.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 
le 02/03 à 6h23
Vent
m/s
Pression
hPa
Humidité
%