Tentez de localiser l’argiope frelon…

Publié le 23/08/2021 - 14:02
Mis à jour le 20/08/2021 - 16:55

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés (CBNFC-ORI) et l’OPIE Franche-Comté ont décidé de faire appel ce mois d’août 2021 aux sciences participatives pour inviter le grand public à recenser cette araignée colorée…

 © Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés
© Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés

"Si elle peut effrayer parfois par sa taille, elle n’en reste pas moins une espèce particulièrement somptueuse ! Il s’agit de l’Argiope frelon, une araignée très commune dans notre région mais dont la répartition reste pourtant peu connue des scientifiques", souligne le CBNFC-ORI. 

Qui est l’argiope frelon ? 

Cette prédatrice à 8 pattes est peu discrète et très facilement reconnaissable avec ses motifs noirs, vert et jaunes caractéristiques et sa taille imposante. On la nomme Argiope frelon car on suppose que la femelle arbore ces couleurs marquées pour ressembler à un frelon et ainsi dissuader ses prédateurs !

Pour cette espèce, on parle de dimorphisme sexuel important, c’est-à-dire qu’il y a une différence importante entre le mâle et la femelle. En effet, la femelle de cette espèce peut mesurer de 10 à 20 mm tandis que le mâle ne pourra mesurer que 5 à 9 mm tout au plus. 

Le cycle est annuel, les mâles sont présents en juillet-août et les femelles d'août à octobre. 

Si vous y prêtez attention, vous aurez certainement l’occasion de la croiser assez bas dans la végétation, dans des milieux ensoleillés et moyennement humides : friches, pelouses, landes mésophiles et humides... là où il y a un nombre important de proies. Pour chasser, elle tisse une grande toile qui présente un zigzag vertical de soie épaisse et blanche, appelés stabilimentum. C’est d’ailleurs un bon indice pour noter sa présence ! 

De fin août à mi-octobre : menez l’enquête ! 

Bien qu’elle soit familière lors de nos sorties, randonnées et balades en famille, la répartition connue et le nombre de données disponibles de cette espèce reflètent bien les lacunes sur la connaissance des araignées en général. Jusqu’à récemment, sa présence n’était par exemple pas signalée dans le Jura alors que l’on sait pertinemment qu’elle y est abondante. Mettre fin à ce manque cruel de connaissance, c’est l’objectif de cet inventaire régional ouvert à tous. Grâce à un formulaire en ligne et une carte interactive, vous pourrez signaler la présence de l’espèce lorsque vous la rencontrez et ainsi contribuer à l’amélioration de la connaissance régionale. 

Comment signaler ses observations ? 

Il est possible de transmettre très simplement ses observations en les pointant sur une carte, grâce à un formulaire accessible en ligne sur le site du Conservatoire botanique de Franche-Comté http://cbnfc-ori.org, rubrique Invertébrés et enquêtes en cours. Attention, une photo pour valider sa donnée est toujours un plus pour aider notre équipe de scientifiques à valider la donnée. 

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Amancey : la remise des prix du concours des prairies fleuries aura lieu le 3 décembre

Les prairies fleuries sont des herbages non semés, riches en espèces, qui sont fauchés ou pâturés à destination de l’alimentation du bétail. Le concours des prairies fleuries récompense le meilleur équilibre agro-écologique des prairies. La cérémonie aura lieu le samedi 3 décembre à partir de 9 h 45 à la fruitière du Pays de Courbet - Zone artisanale du Grand Bois - à Amancey.

Action des Jeunes Écologistes de Franche-Comté en forêt de Chaux concernant la COP 27

Le dimanche 6 novembre 2022, Les Jeunes Écologistes de Franche-Comté se sont retrouvés au cœur de la forêt de Chaux de Dole pour exprimer leur mécontentement face à l’organisation de la COP 27 sous sa forme actuelle et afin de dénoncer la décision du gouvernement relative au vote du  projet de loi de finances pour 2023 qui encourage la privatisation de l’ONF. 

Grand Besançon : le ruisseau de la Mouillère fait l’objet d’une étude de restauration

L'avenir du ruisseau de la Mouillère, situé près de l'avenue Foch à Besançon, sera débattu ce mercredi 9 novembre par les élus de Grand Besançon Métropole en conseil communautaire. La veille, en amont, la présidente Anne Vignot et le conseiller communautaire Gilles Ory ont présenté ce projet à la presse.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.86
légère pluie
le 28/11 à 6h00
Vent
1.4 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
95 %