TGV Marie Guite-Dufay à Nicolas Sarkozy : « Il faut achever le chantier »

Publié le 05/09/2011 - 17:47
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:38

La présidente de la Région Franche-Comté compte sur le président de la République, qui sera jeudi dans la région, pour faire avancer le chantier de la deuxième tranche de la branche-est du TGV Rhin-Rhône.

photo_macommune_1315237872_0.jpg
Nicolas Sarkozy et Marie-Guite Dufay lors de la visite du président de la République sur le chantier de la LGV en mars 2009 ©archives carvy
PUBLICITÉ

Marie-Guite Dufay veut profiter de l’inauguration de la première tranche de la ligne à grande vitesse entre Villers-les-Pots (21) et Petit-Croix (90) pour rappeler que le chantier n’est pas terminé. Les premiers 140 km que Nicolas Sarkozy va parcourir en TGV doivent logiquement être complétés par le tronçon Belfort-Mulhouse (35 km) dans un premier temps, puis par l’extrémité devant relier Dijon (15km).

« Nous avons un chantier inachevé. Le président de la République doit annoncer le protocole financier pour la fin de l’année. S’il n’en parle pas je serai inquiète », a confié ce lundi la présidente de la Région à la veille d’une rencontre avec la presse nationale à Paris. Même si ce protocole n’a qu’une « valeur symbolique et moral », elle tient à ce que la poursuite du projet soit acté car, reconnait-elle, « les feux ne sont pas très verts ».

Celle qui assure également la présidence de l’Association TGV Rhin-Rhône a le soutien des présidents des Régions Bourgogne et Alsace, François Patriat et Philippe Richert, par ailleurs ministre, avec lesquels elle a signé un communiqué demandant « solennellement à l’Etat et à Réseau Ferré de France (RFF) de mettre tout en œuvre pour parvenir au bouclage du plan de financement de cette branche », en donnant la priorité à l’extrémité est vers l’Alsace pour un coût désormais estimé à 850 millions d’euros. 2,32 milliards d’euros ont été consacrés à la première tranche de la ligne sur laquelle le TGV va circuler à partir du 11 décembre 2011.

Les trois présidents rappellent que ce tronçon entre Belfort et Mulhouse fera gagner 25 minutes sur un trajet direct. Marie-Guite Dufay insiste sur le fait que ce n’est pas un nouveau chantier mais la poursuite d’un projet cohérent et souhaite que les travaux débutent en 2014.

Elle espère que Nicolas Sarkozy fera bouger les choses. « Le président de la République a tenu ses engagements quand il a fait lancer les acquisitions de terrain lors de son passage à Ornans en 2009. Il faut maintenant achever cette branche-est ». Dans le prolongement du protocole, Marie-Guite Dufay souhaite voir signer la convention de financement définitive à la fin de l’année 2012 quand RFF aura calculé la rentabilité de la première tranche. Un calcul qui déterminera le montant de sa participation financière à la seconde.

En attendant, les collectivités locales ne savent pas combien elles devront payer sur les 850 millions annoncés. Seule certitude, les trois Régions vont se baser sur la clé de répartition envisagée dès 2000 pour la deuxième phase. La part incombant aux collectivités sera assumée à 53% par l’Alsace, 27% par la Franche-Comté et 20% par la Bourgogne. Les Suisses ont promis de participer à l’enveloppe et l’Europe se fait prier.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Mise à jour le 15 octobre à 10h50 • Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, le groupe d'Europe Écologie - Les Verts Bourgogne Franche-Comté mais aussi France Insoumise condamnent la réaction de l'élu du Rassemblement National.

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Jacob (LR) veut interdire le port du voile lors des sorties scolaires

Le tout fraîchement élu président des Républicains Christian Jacob a réclamé ce lundi 14 octobre 2019 l'interdiction du port du voile lors des sorties scolaires, en réponse au débat relancé par un élu RN qui a pris à partie une mère voilée lors d'une séance du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté vendredi.

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Mère voilée au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté : M-G Dufay se « réserve le droit de porter plainte » et souhaite rencontrer la mère de famille

Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie le 11 octobre une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, la présidente de Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay indique dans un communiqué de ce lundi, qu'elle souhaite faire "un signalement au procureur de la République de tous les propos tenus tout au long de la session du conseil régional." Elle souhaite également rencontrer la mère de famille visée par l'élu RN "sans élu et sans presse".

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Un nouveau président chez Les Républicains : une « foule dans nos bureaux de vote » à Besançon (LR)

Christian Jacob a été élu ce dimanche 13 octobre 2019 président des Républicains, devenant à cinq mois des municipales le patron d'un parti en crise profonde après deux années de délitement. A Besançon, "il y avait foule dans nos bureaux de vote et plus spécialement dans le bureau centralisateur à Besançon", précisent les membres LR :  "Dans notre Fédération le taux de 42% de participation était dépassé à 16h", est-il précisé.

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

Mère voilée au conseil régional Bourgogne Franche-Comté : Ndiaye et Blanquer condamnent l’élu RN

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et le ministre de l'Education nationale Jean-Michel Blanquer ont condamné dimanche l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants.

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté: un élu RN prenant à partie une femme voilée devant des écoliers

La vidéo d'un incident survenu vendredi au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, postée par un élu Rassemblement national (RN), où l'on voit ce dernier prendre à partie une femme voilée dans le public, est devenue virale sur Twitter samedi après-midi, où elle a été vue plus de 800.000 fois.

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Municipales 2020 : Nicolas Bodin souhaite rejoindre l’Equipe

Sous réserve du vote de ses militants, Nicolas Bodin (PS) a décidé de rejoindre l'Equipe (union de gauche) ce jeudi 10 octobre 2019. Le parti Generation.s (crée par Benoît Hamon) ainsi que Barbara Romagnan ont également rejoint cette alliance hier soir. Qu'adviendra-t-il de la candidature PS de Nicolas Bodin ? Nous lui avons posé la question…

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Municipales 2020 : Géneration.s rejoint l’Equipe 

Après Europe Écologie les Verts, le PCF, ou encore "À Gauche Citoyen", c'est au tour des membres du parti Génération.s (parti créé par Benoit Hamon) dont Barbara Romagnan de rejoindre l'union de gauche aussi appelée l'Equipe depuis le 3 juillet dernier. Marcel Ferreol, référent Géneration.s nous explique ce choix politique à cinq mois des élections municipales de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.49
partiellement nuageux
le 16/10 à 15h00
Vent
2.873 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
61 %

Sondage