TotalEnergies n'est "pas obligé" d'augmenter son PDG Patrick Pouyanné

Publié le 20/03/2023 - 15:44
Mis à jour le 20/03/2023 - 14:56

TotalEnergies n'est "pas obligé" d'augmenter son PDG Patrick Pouyanné, a commenté lundi 20 mars 2023 le ministre des Transports Clément Beaune, appelant à la "sobriété".

 © planet_fox/Pixabay
© planet_fox/Pixabay

Le conseil d'administration de TotalEnergies a indiqué jeudi 16 mars qu'il proposerait une hausse de 10% de la rémunération de son PDG en 2023, lors de l'assemblée générale des actionnaires le 26 mai. "On aurait pu s'en passer dans la période qu'on vit", a indiqué Clément Beaune sur franceinfo. "J'assume qu'il y a une part de symbole dans les décisions publiques et les décisions des grands groupes".

"Total a pris la décision de bloquer les prix à la pompe, c'est une bonne mesure", a souligné le ministre. "On n'était pas obligés d'avoir des mesures d'augmentation qui, pour beaucoup de Français, paraissent extrêmement élevées parce qu'elles vont au-delà de l'inflation". "Ce n'est pas moi qui décide, il y a des règles dans le conseil d'administration. Chacun doit faire un effort de sobriété à tous égards", a poursuivi Clément Beaune.

Le conseil d'administration de TotalEnergies va soumettre une motion prévoyant que "la rémunération et l'attribution d'actions de performance au titre de 2023 sont proposées en hausse de 10% par rapport à 2022", selon un communiqué du groupe sur la convocation de cette assemblée générale. Il s'agit d'une "hausse équivalente à celle dont ont bénéficié en moyenne les cadres du socle social commun en France", a précisé le groupe, alors que le PDG de l'entreprise pétrolière était déjà sous le feu des critiques l'an dernier pour ses déclarations sur la hausse de son salaire de 51,7% en 2021 à 5.944.129 euros.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Faute de neige, la station de Métabief déplore un manque à gagner de 3 millions d’euros cet hiver…

Face au manque cruel de neige sur la saison 2023-2024, la station de Métabief n’a pas pu faire le chiffre d’affaires espéré malgré la réactivité des équipes. La station a d’ailleurs dû fermer mi-février. Philippe Alpy, président du syndicat mixte du Mont d’Or, nous en parle…

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.7
couvert
le 21/04 à 6h00
Vent
1.47 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
97 %