Spécialiste du contrôle automatisé, TQS s'installe à Témis

Publié le 29/09/2020 - 18:44
Mis à jour le 29/09/2020 - 17:17

Installée depuis 2016 dans le Grand Besançon, Tri Qualité Service a déménagé de son site à Roche-les-Beaupés pour déménager sur Témis Besançon. TQS souhaite y poursuivre les innovations dans le contrôle des micropièces dans les secteurs de micromécanique, mais aussi de la connectique et du médical.

TQS franche comte temis besancon
TQS, spécialiste du contrôle automatisé, installe son site franc-comtois au cœur de la Technopole de Témis Besançon. © TQS

Créée en 2004, Tri Qualité Service est une société spécialisée dans le contrôle automatisé de pièces mécaniques pour les secteurs de l’automobile, l’horlogerie, la connectique, l’aéronautique, la cosmétique et le médical.

TQS, dont le siège se situe à  Scionzier (Haute-Savoie) a été créé Pierre Lozes,  Olivier Labertrande M. Leroy pour offrir aux décolleteurs de la vallée de l’Arve un service de sous-traitance de tri automatique et de tri manuel.

Elle compte aujourd’hui trois autres sites :

  • Besançon Témis
  • Bienne (Swiss Innovation Park) : site dédié à l’horlogerie (manufactures et sous-traitants)
  • Milan

La stratégie affichée du groupe est de poursuivre un développement organique en créant de nouveaux sites au plus près des clients mais aussi de pe poursuivre la croissance de l’activité de vente de machines débutée en 2019.

"Nos quatre sociétés sont spécialisées dans le « zéro défaut », grâce à des processus très précis répondant aux exigences les plus strictes" indique la société TQS dans un communiqué. "Tous nos sites sont certifiés ISO 9001. Nos compétences sont : la vision industrielle, la robotique, l’automatisme, l’informatique, la métrologie, le management de la qualité, l’innovation, l’industrie 4.0. Grâce à notre référentiel Keepso, nous garantissons un résultat qualité 500 fois meilleur qu’un système qualité au standard automobile".

C'est en 2016 que TQS s'installe en Franche-Comté  et s'implante dans un bâtiment de 450 m2 à Roche-lez-Beaupré pour se rapprocher des acteurs mécaniques des métiers du découpage, du décolletage et de la frappe à froid. Aujourd'hui, TQS Franche-Comté a déménagé et s'implante au coeur de la technopole de Témis dans un bâtiment neuf de 1000m2

"La capacité actuelle pourra être multipliée par cinq grâce à ce site" TQS Franche-Comté

Le bâtiment est par ailleurs équipé d’un second quai dédié aux semi-remorques pour une manutention sécurisée rapide et au sec, "ce qui est fondamental pour le risque de corrosion des pièces que nous contrôlons (...) Cette construction neuve répond aux dernières exigences environnementales a été imaginée pour répondre aux impératifs de gestion des flux selon le référentiel Keepso développé par TQS. Cette implantation au sein du cluster technologique, soutenue par le Grand Besançon et la région Bourgogne Franche-Comté, correspond à la stratégie du groupe de proposer des machines toujours plus innovantes.... "

Pourquoi cette nouvelle implantation Témis ? Pour son accès facile à 3,5 km de l'autoroute, pour la surface de 1.000m2 et la réserve foncière permettant la poursuite de son développement dans le secteur. partager l’expertise de l’entreprise dans le « zéro défaut » et tisser des partenariats avec les spécialistes de la micromécanique. Pierre Lozes CEO de TQS compte s’appuyer sur le site de Témis pour partager l’expertise de l’entreprise dans le « zéro défaut » et tisser des partenariats avec les spécialistes de la micromécanique.

Dans la continuité des développements engagés par le groupe en Suisse pour l’industrie horlogère, TQS souhaite poursuivre les innovations dans le contrôle des micropièces notamment pour les secteurs de la connectique et du médical. "Nous imaginons déjà des synergies entre TQS Franche-Comté et le site TQS Suisse qui vient d’intégrer le Swiss Innovation Park de Bienne..."

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Concurrence déloyale : la CCI du Doubs et le Modem du Doubs interpellent le gouvernement

Le reconfinement, qui a commencé cette nuit, permet à des commerces et des entreprises de fonctionner pendant que d'autres n'en ont pas le droit alors que Noël approche à grand pas. la CCi du Doubs et le Modem du Doubs interpellent le gouvernement pour lutter contre la concurrence déloyale dans des communiqués du vendredi 30 octobre 2020.

Grand Besançon Métropole : « Tous mobilisés pour notre territoire, ses habitants et l’activité économique »

Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, a animé jeudi 29 octobre 2020 une réunion de Bureau de la Communauté urbaine en présence de l’ensemble des vice-présidents et conseillers communautaires délégués, lors de laquelle la situation sanitaire et ses conséquences économiques ont été évoquées, apprend-on dans un communiqué.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Confinement : l’U2P de BFC dénonce « des mesures peu compréhensibles et dangereuses »

Dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre, l'Union des entreprises de proximité de Bourgogne Franche-Comté, même si elle se dit "spontanément solidaire du gouvernement dans son action contre le coronavirus et soucieuse de participer à l’unité nationale", elle tient néanmoins à manifester une certaine "incompréhension" face aux nouvelles mesures annoncées par le président de la République ce mercredi.

Chambre des métiers et de l’artisanat de BFC : « Nous ne lâchons rien »

Malgré la crise sanitaire, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Région Bourgogne Franche-Comté (CMARBFC) réaffirme dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre poursuivre ses actions pour accompagner les artisans, les porteurs de projets et les apprentis, "nous ne lâchons rien".

Confinement : la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier offrent des chèques cadeaux à dépenser dans les commerces

En vue d'un second confinement imminent qui prendra effet ce jeudi 29 octobre à minuit, la Ville de Pontarlier et le Grand Pontarlier souhaitent soutenir les commerces de proximité en offrant aux consommateurs des chèques cadeaux pour une valeur globale de 15.000 euros.

La Présidente de Région « pour » l’ouverture des écoles mais inquiète pour l’avenir des entreprises…

Marie-Guite Dufay, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté a souhaité réagir  face aux mesures prises par le gouvernement ce mercredi 29 octobre 2020. Si elle salue la décision de maintenir ouvertes les écoles, elle s'inquiète toutefois de l'avenir des TPE...

Propane : l’UFC-Que Choisir saisit l’Autorité de la concurrence « pour mettre fin au grand bazar »

A l’approche de l’hiver, l’UFC-Que Choisir alerte sur la flambée des prix "aux justifications obscures" du propane en citerne (+ 17 % depuis 2017) touchant de nombreux ménages, généralement ruraux. Inquiète du faible nombre d’acteurs sur ce marché, l’UFC-Que Choisir saisit ce mercredi 28 octobre 2020 l’Autorité de la concurrence pour qu’elle enquête sur les véritables causes de cette inflation subie par les consommateurs.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.24
couvert
le 31/10 à 12h00
Vent
1.9 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
83 %

Sondage