Trois sages femmes de Bourgogne Franche-Comté lancent l'opération #Make5Happen

Publié le 21/06/2017 - 17:46
Mis à jour le 21/06/2017 - 17:46

Imane Abdelillah, sage-femme à Besançon, Brigitte Ferry Daeschler de Longvic et Inès Sadi, sage-femme à Montain proposent aux habitants de leurs villes respectives de se mobiliser en faveur de la santé des femmes en Afrique Subsaharienne avec l’opération #Make5Happen de l’Association pour la médecine et la recherche en Afrique. 

1-18620453_1233862106723823_4240152729524554603_n.jpg
©Facebook
PUBLICITÉ

Le principe : pour 1 €, les participants personnalisent un bracelet de naissance et l’accrochent à la chaîne solidaire #Make5Happen. Objectif : créer une chaîne solidaire de 5km.

Imane, Brigitte et Inès disposent d’un an pour atteindre cet objectif en ayant démarrer l’opération en avril 2017.

Partout en France des sages- femmes proposent de participer à la chaîne #Make5Happen de l’Amref qui a déjà reçu le soutien de la chanteuse Zazie et de l’animatrice de télévision Samira Ibrahim. 

#Make5Happen : le concept

L’Organisation Mondiale de la Santé estime à 5 km la distance idéale entre une population et les services de santé. L’Amref milite pour faire de cette distance une réalité pour les futures mamans en Afrique Subsaharienne, qui en parcourent le double voir le triple et dans des conditions difficiles particulièrement en zone rurale. #Make5Happen participer à réduire la distance qui sépare les mamans d’un centre de santé équipé en personnel qualifié et matériel, afin d’assurer un suivi optimal des grossesses. 

Infos +

  • Chaque année près de 200 000 femmes meurent au moment de la grossesse ou de l’accouchement, en Afrique subsaharienne, laissant près d’un million d’orphelins. Pourtant, 80% de ces décès peuvent être évités avec des sages-femmes formées. Face à ce constat l’Amref lançait en 2011, la campagne internationale Stand up for African Mothers, qui vise à former 15 000 sages-femmes en Afrique.
  • A ce jour près de 9 000 sages-femmes ont été formées dans 8 pays d’Afrique (Sénégal, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Kenya, Mozambique, Ouganda, Soudan du sud et Tanzanie) ; mais former des sages- femmes ne suffit pas, elles doivent être déployées jusque dans les zones les plus isolées pour assurer un accès équitable aux soins.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

Peut-ont vacciner contre le cancer ?

recherche • C’est l’enjeu de recherches menées depuis dix ans déjà par le Professeur Olivier Adotévi et l’UMR 1098 Inserm/EFS/UFC de Besançon. L’équipe qu’il dirige a mis en place un vaccin thérapeutique anti-cancer universel, et non préventif,  appelé UCPVax, breveté en 2012. Les premiers essais cliniques ont été engagé depuis la fin de l'année 2016 au CHRU de Besançon

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.1
partiellement nuageux
le 17/09 à 15h00
Vent
4.35 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
54 %

Sondage