Troisième show de Art'Pop à Besançon : "Le public va en prendre plein les yeux !"

Publié le 06/12/2018 - 09:34
Mis à jour le 07/12/2018 - 17:56

La compagnie de danse Art'Pop organise son troisième spectacle à Besançon qui se déroulera le 6 décembre 2018 au grand kursaal. Anthony Couturier, président de la compagnie, créateur et chorégraphe du spectacle nous en parle…

maCommune.info : Après "Art'Pop fait son cirque" en 2016 et "Art'Pop fait sa comédie" en 2017, pourquoi "Art'Pop fait son show" en 2018 ?

Anthony Couturier : "Nous avions envie cette année avec Julie, la vice-présidente de Art'Pop, de créer un spectacle qui nous ressemble, un spectacle jamais vu à Besançon. L'appeler "Art'Pop fait son show" était une évidence pour nous. Garder les thèmes précédents - cirque et comédie - aurait été un exercice périlleux ! Cette année, nous avions envie d’avoir cette liberté de pouvoir défendre des univers, des ambiances qui nous ressemblent, qui nous donnent des paillettes dans le coeur à nous danseurs... Le public va en prendre plein les yeux, c’est comme si nous amenions le Paris Bercy à Besançon pour faire une grande fête avec énormément de surprises !"

mC : Qu'y verront les spectateurs ? Pouvez-vous nous dévoiler quelques secrets ?

A-C : "Les spectateurs découvriront 23 grands tableaux aux thèmes différents, de shows, de costumse toujours aussi beaux et étincelants... De multiples danses où les danseuses oseront et réaliseront de vraies performances tant chorégraphiques que par les univers proposés. 

Vous dévoiler quelques surprises ? Le mieux serait plutôt de garder la surprise, car croyez-moi vous allez en prendre plein les yeux ! Mais je peux vous promettre de l’étincelle… sans jeu de mots et peut-être un indice. Mais aussi la présence de deux troupes de danses dont une de notre région qui va endiabler la scène du Kursaal avec des danseuses sur pointe sur une musique totalement décalée, à l’opposé du classique... Et une autre du sud de la France, le groupe Melt’in Crew connu pour son talent et ses performances sur scène et là aussi vous allez être agréablement surpris !" 

mC : Combien d'artistes participeront au show

A-C : "Dans la compagnie Art’Pop nous sommes 14 danseurs à évoluer sur scène dont Julie et moi-même, en chant live. Une troupe de danse classique de huit belles et grandes danseuses sur pointe qui concourent notamment pour rentrer à l’opéra, encadrées par Laetitia ! Et les danseuses de Melt’in crew encadrées par Jonathan et qui concoure notamment au hip-hop international, ça vaut le détour... Ensuite, il est important de les citer, il y a toute l’équipe de bénévoles de la Ligue contre le Cancer du Doubs présente sur l’ensemble de la journée, mais aussi l’équipe technique du Kursaal. Je pense notamment à Cyril, notre régisseur lumière qui nous habille de lumières complètement dingues et qui sublimes et souligne nos superbes tableaux de danse. 

Notre coiffeur Romain du Salon Courbet qui, par son art, dynamise et donne une super allure à l’intégralité de nos danseuses... Il y a également notre super caméraman Chris Roy pour sont talent de mettre en DVD notre show et en avoir un souvenir à vie et cette année l’immense plaisir d’avoir un photographe fabuleux : Pierre Édouard Saillard.  

Ils sont tous bénévoles comme nous pour soutenir la Ligue contre le Cancer du Doubs."

mC : Proposez-vous les mêmes formules que pour vos deux précédents spectacles ou pas du tout ? Quelles différences ?

A-C : "Chaque spectacle est complètement unique, nous cherchons toujours à innover, nous réinventer et nous différencier. Je mets beaucoup de passion et d’énergie à chercher à mettre la barre toujours plus haute, que ce soit quand je créé mes tableaux, que pour le choix des costumes, ou à ajouter plein de surprises différentes et faire toujours découvrir au public bisontin des intervenants extérieurs pour donner cette envie au public chaque année de nous retrouver pour faire la fête ensemble et découvrir à chaque spectacle quelque chose d’unique. 

Je travaille beaucoup avec mes danseuses pour les faire progresser, pour se dépasser pour réussir leurs objectifs et d’ailleurs ils sont toujours accomplis ! 🙂

Il y aura donc bien une grande différence avec les deux shows précédents. Chorégraphies encore plus recherchées et techniques, plus de musiques diversifiées, plus de vidéos, plus de lumières, plus de costumes.... ce show sera totalement différent des deux précédents spectacles. Nous avons eu la liberté cette année de pouvoir créer un spectacle qui nous ressemble." 

mC : Si vous proposez un troisième spectacle à Besançon, c'est parce que les deux précédents ont été des succès ?

A-C : "Nous avons effectivement eu beaucoup de succès sur nos deux précédents shows avec 740 spectateurs lors du premier et 720 au second à une semaine de Noël. Le public est présent et nous porte depuis la création de Art’Pop.  Nous recevons beaucoup de bienveillance de la part de personnes que nous ne connaissons même pas et nous leur en sommes très reconnaissants. Les personnes que nous croisons aiment l’énergie qu’il se dégage de notre compagnie, de l’esprit de famille, de danser et de donner surtout à tous les spectateurs qui viennent nous soutenir lors de nos représentations. 

Pour nous, c’est un réel bonheur, une joie immense de les voir chaque année prêts à nous porter pendant 1h30 de spectacle. Il y a des fidèles qui sont là depuis le commencement ! C’est complètement dingue et on leur dédie ce show. Nous mettons beaucoup de sueur, de bonheur à monter ce spectacle en moins de 11 mois.  C’est beaucoup de travail, de temps, d’amour que nous consacrons.

Nous sommes les seuls aujourd’hui à offrir chaque année en période de Noël, un show qui réunit les familles, les enfants, les couples, les jeunes parents, les grands-parents à se retrouver autour d’un spectacle varié et ce rendez-vous-là, les Bisontins y sont attachés et nous portent au plus haut. Ils sont notre essence et grâce à leur présence nous réalisons un geste énorme pour la ligue."

mC : Les deux années précédentes, 50% des bénéfices étaient versés à la Ligue contre le cancer du Doubs. Et cette année ?

A-C : "Exactement, il était évident pour Julie (vice-présidente de Art'Pop) et moi en créant cette association il y a 3 ans que nous prenions plaisir à danser et grandir sur scène, mais avec une cause derrière. Le cancer, nous sommes tous concernés, de près comme de loin, cela touche petits et grands. C’était donc évident de pouvoir donner un coup de pouce à la ligue pour leur permettre, grâce aux dons de notre show, de pouvoir aider à la recherche, mais aussi de pouvoir aider les patients à mieux vivre au sein des structures médicales. Donc acheter une place pour notre show, c’est faire un don à la Ligue contre le cancer du Doubs.

Il est important de se sentir concernés et de s’entraider tous ensemble, et avec à là clé, la promesse de ressortir du Kursaal avec plein d’étoiles et de paillettes dans la tête. Alors rendez-vous le 6 décembre au Grand Kursaal… nous avons hâte de vous y retrouver !"

Infos pratiques 
©

  • Art'Pop fait son show
  • Jeudi 6 décembre 2018
  • Au grand kursaal à Besançon
  • Ouverture portes : 19 h 30 
  • Début Show : 20 h 30 
  • La billetterie est fermée, le spectacle affiche COMPLET
  • Placement libre
  • 50 % des bénéfices seront reversés à la Ligue Contre le Cancer du Doubs

Suivre Art'Pop :

  • Facebook :
  • Art'Pop CompagnieSnapchat : Artpopcie
  • Instagram : artpopcompagnie
  • Contact : Artpopcie@gmail.com
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

27 septembre 1944 : Étobon, massacre oublié de la Seconde Guerre mondiale

Il y a 77 ans, le 27 septembre 1944, 39 hommes, âgés de 17 à 58 ans,  ont été fusillés en Haute-Saône par les soldats de la Wehrmacht, qui entendaient ainsi se venger des attaques des Forces françaises de l’intérieur (FFI), dans les maquis alentours. Trois autres ont été exécutés un peu plus tard, et sept hommes sont morts en déportation.

Plan « 1 jeune 1 solution » : 100 à 150 emplois en CIE susceptibles d’être pourvus d’ici la fin de l’année dans le Doubs

La Préfecture du Doubs a invité 70 chefs d’entreprises ce 22 septembre 2021 afin de rappeler le dispositif "1 jeune 1 solution" dans le cadre du Plan France Relance (et PAQTE) et notamment des "contrats initiative emploi(CIE) qui leurs sont proposés.

Réduire ses déchets : et si on passait à l’action en Bourgogne Franche-Comté ?

PUBLI-INFO • La Bourgogne Franche-Comté regorge d’initiatives citoyennes inspirantes... C’est ce que révèle une web-série portée et conçue conjointement par sept structures locales* dont le SYBERT qui œuvrent pour la gestion des déchets. L’objectif de cette démarche est d’amener le public à se questionner sur ses pratiques et de proposer des solutions concrètes pour adopter des comportements plus vertueux.

Découvrez le nouveau projet des Vaites de la Ville de Besançon

La maire EELV de Besançon a présenté le nouveau projet des Vaites qui sera soumis au vote du conseil municipal le 30 septembre. Alors que le dossier suit son cours sur le plan judiciaire, la nouvelle version de l'écoquartier a été revue à la baisse avec près de 600 logements au lieu des 1.150 prévus, soit une emprise de 11,5 ha urbanisés contre 16,4 ha à l'origine du projet.

Agressions de soignants qui vaccinent : des maires de Bourgogne Franche-Comté signent une tribune dans Le Monde

Depuis l'ouverture de la vaccination au grand public en France, des agressions ont été signalées à l'encontre de médecins, pharmaciens et soignants dans plusieurs villes de l'Hexagone. Face à ces attaques, 466 maires, directeurs d'hôpitaux et professeurs de médecine, dont de Bourgogne Franche-Comté, ont signé une tribune parue dans Le Monde le 13 septembre dernier, appelant à "un sursaut républicain".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.84
ciel dégagé
le 24/09 à 21h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
97 %

Sondage