UBFC obtient plus de 7 millions d'euros pour créer une école universitaire de recherche

Publié le 25/10/2017 - 17:33
Mis à jour le 26/10/2017 - 09:24

Via son projet « Inge?nierie et Innovation au travers des sciences physiques, des hautes technologies et de l’interdisciplinarite? » (EIPHI), l’Université Bourgogne-Franche-Comté (UBFC) fait partie des 29 projets prime?s parmi les 191 e?value?s. La communaute? Bourgogne-Franche-Comte? enregistre ainsi un nouveau succe?s qui devrait renforcer l’attractivite? a? l’international du territoire. 
 ©
©

Le projet EIPHI porte? par Laurent Larger, directeur du laboratoire FEMTO-ST, implique l’Universite? de Bourgogne (uB), l’Universite? de Franche-Comte? (UFC), l’Universite? de Technologie Belfort-Montbe?liard (UTBM), l’E?cole Nationale Supe?rieure de Me?canique et des Microtechniques (ENSMM) ainsi que le CNRS. Il s’appuie sur les e?coles doctorales Sciences Pour l’Inge?nieur et Microtechniques (SPIM) et Carnot-Pasteur (CP) et sur les laboratoires FEMTO-ST et ICB.

Comme les "Graduate School"

Cet appel a? projets vise a? cre?er en France, l’e?quivalent des "Graduate Schools" avec un plan d’action sur dix ans maximum. Il s’agit de formations en cinq ans – tre?s re?pandues a? l’e?tranger – qui regroupent le Master et le Doctorat en s’appuyant fortement sur les laboratoires de recherche.
Avec la cre?ation d’un dispositif connu a? l’e?tranger avec une grande part de cours dispense?s en anglais, UBFC devrait améliorer son attractivite? a? l’international ainsi que ses partenariats institutionnels avec des universite?s e?trange?res tout en veillant a? entretenir des liens e?troits avec les acteurs e?conomiques.

UBFC obtient 7 386 000€

En se basant sur les trois grands axes strate?giques du projet ISITE-BFC obtenu en janvier 2016 ("Mate?riaux avance?s, ondes et syste?mes intelligents", "Territoires Environnement Aliments" et "Soins inte?gre?s et individualise?s"), UBFC et ses e?tablissements membres ont de?cide? de proposer la cre?ation d’une E?cole Universitaire de Recherche pour chacun de ces trois axes strate?giques, contribuant a? de?velopper leur structuration ope?rationnelle. C’est suite a? ce de?po?t, qu’UBFC a e?te? prime?e et obtenu la dotation de 7 386 000 €.

UBFC a de?pose? trois projets qui ont e?te? coordonne?s par Michel de Labachelerie, vice-pre?sident de?le?gue? a? la recherche et aux projets structurants.
UBFC espère que les deux autres projets seront "couronne?s d’autant de succe?s et deviendront laure?ats de la 2e?me vague qui devrait be?ne?ficier d’un montant de financement e?quivalent a? cette premie?re vague soit 216M€ sur dix ans".

(Communiqué) 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Un accompagnement spécifique pour les projets d’installation agricole en Bourgogne-Franche-Comté

L’AFOCG du Doubs, le CIVAM le Serpolet, Terre de Liens et le collectif InPACT proposent le parcours "de l’idée au projet", en partenariat avec le Grand Besançon Métropole et la région Bourgogne Franche Comté. Celui-ci vise à accompagner "l’émergence de tous types de projets" en lien avec l’installation agricole durant un parcours de 11 jours qui débutera en octobre prochain à Besançon. 

Le taux de réussite au brevet en baisse dans l’académie de Besançon

Comme au niveau national, le taux de réussite au brevet est en baisse dans l’académie de Besançon avec un taux, toutes séries et tous candidats confondus qui s’élève à 85,4 % pour la session 2024. Soit une baisse de 2,8 points par rapport à 2023. Voici les résultats plus en détail communiqués par le rectorat de Besançon.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

Législatives 2024 : la présidente de l’université de Franche-Comté appelle à ”rejeter” le Rassemblement national

La présidente de l’université de Franche-Comté, Macha Woronoff, a partagé un communiqué le 1er juillet 2024 signé de France Universités, de la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (CdeÞ), de la Conférence des grandes écoles (CGE) et de la Conférences des directeurs des écoles françaises de management (CDEFM) appelant à dire ”non” au Rassemblement national au deuxième tour des élections législatives anticipées le 7 juillet.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 21.63
partiellement nuageux
le 13/07 à 18h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
59 %