UDI : "On n’est pas en train de voter pour ou contre Hollande mais pour une politique européenne"

Publié le 05/05/2014 - 16:10
Mis à jour le 17/04/2019 - 12:13

Ce lundi 5 mai, Catherine Comte-Deleuze (UDI) et Loïc Cavagnac (UDI), colistiers de Nathalie Griesbeck pour la liste UDI-Modem pour les élections européennes 2014 ont annoncé le lancement de la campagne dans la zone Grand-Est. L’occasion de dévoiler quelques thématiques de campagne et d’inciter les Francs-Comtois à se rendre aux urnes le 25 mai prochain.

recemment_mis_a_jour54.jpg
Catherine Comte-Deleuze et Loïc Cavagnac ©Alexane Alfaro

Européennes 2014

PUBLICITÉ

Catherine Comte-Deleuze est conseillère municipale de Besançon, vice-présidente de l’UDI du Doubs et maître de conférences à l’université de Franche-Comté. Loïc Cavagnac est président de l’union des commerçants, industriels et artisans et président de l’UDI de Haute-Saône. Ils font tous les deux parties de la liste Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe menée par Nathalie Giesbeck, députée européenne du Grand-Est.

Trois thématiques principales de campagne

Catherine Comte-Deleuze commence par la première thématique qui est de « ne pas faire une campagne nationale. On n’est pas en train de voter pour ou contre Hollande ou pour une politique humaine, mais pour une politique européenne »

« Nous sommes les centristes de très très longue date pour la construction européenne. On est probablement le seul parti unanimement pour la cause européenne, l’Europe politique, l’Europe fédérale à très court terme donc on est à l’inverse de l’UMP ou du PSE dans lesquels 30 % des membres sont plus euro-sceptiques voire complètement sceptiques » a indiqué Catherine Comte-Deleuze.

En dernier point, elle annonce que : « On va bien orienter notre campagne contre les extrêmes qui veulent des sièges à Strasbourg pour faire reculer la politique européenne ».

Yves Jégo, Nathalie Giesbeck et Quentin Dickinson animeront un meeting ce mercredi 7 mai à l’Espace Contre-Temps où les autres grandes thématiques de campagne seront dévoilées.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.68
nuageux
le 17/07 à 12h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1014.28 hPa
Humidité
36 %

Sondage