Alerte Témoin

Un an ferme pour le Polonais qui transportait 17 kg de cannabis

Publié le 19/02/2014 - 08:53
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:27

Le Polonais interpellé sur l'autoroute A36 avec 17 kilos d'herbe de cannabis dissimulés dans sa caravane, a été condamné à un an de prison ferme, ce mardi 18 février 2014.

img_0780.jpg
img_0780.jpg

STUPÉFIANTS

Ce sculpteur Polonais de 33 ans effectuait régulièrement le voyage en l'Espagne et la Pologne pour se procurer du marbre rouge dans le cadre de son activité professionnelle. D'après ses dires, un inconnu l'a contacté pour lui proposer de ramener une cargaison dont il ne connaissait pas la nature, en échange de 2.000 euros. Sa caravane a donc été chargée de sacs plastique sur un parking d'Alicante (Espagne).

Mais dimanche 16 février 2014, alors qu'il rentrait en Pologne, les douaniers ont contrôlé le véhicule à la sortie de l'autoroute A36, au péage de Saint-Maurice-Colombier, et ouvert les sacs plastique qui contenaient… 17 kilos de marijuana.

Une drogue qui participe à la mortalité du cancer du poumon et entraine des « risques très problématiques pour 5% de ses usagers », a fustige la vice-procureure Margaret Parietti avant de requérir un ans de prison ferme.

Pour sa défense, le prévenu a expliqué à la barre du tribunal correctionnel de Besançon qu'il avait accepté « pour pouvoir soigner sa maladie ». Le médecin de cet homme atteint d'un « cancer du système lymphatique » ne lui donne guère plus de cinq ans d'espérance de vie.

Son avocat Me Emonnin a souligné l'absence d'antécédents judiciaire de son client, invoquant sa maladie pour expliquer la dérive de son client et plaider la clémence.

Le tribunal a finalement suivi le parquet, condamnant le prévenu à un an ferme, cinq ans d'interdiction du territoire français, une amende douanière de 68.000 euros et la confiscation de l'attelage et des stupéfiants.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Affaire Narumi : le parquet chilien demande de durcir le contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda

Le parquet chilien demande désormais un durcissement des mesures du contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en décembre  2016 sur le campus de la Bouloie à Besançon, et dont l'extradition vers la France a été définitivement autorisée.  La France a deux mois pour aller chercher le suspect. Le procureur de Besançon a précisé être "dans l'attente de la reprise de vols directs entre Santiago du Chili et Paris."

Trois ans d’inéligibilité requis à l’encontre de Ian Boucard, le député LR du Territoire-de-Belfort

Trois ans d'inéligibilité ont été requis mercredi à l'encontre du député LR du Territoire-de-Belfort, Ian Boucard, jugé à Besançon pour "manoeuvre frauduleuse" après la diffusion de faux tracts dans le cadre de la campagne législative de 2017. Le tribunal correctionnel de Besançon rendra sa décision le 12 juin.

Un médecin du Jura meurt du Covid-19 : son épouse porte plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France.  Son épouse, Claire Loupiac a décidé de porter plainte contre l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, contre le ministre de la santé Olivier Véran, sa prédecesseure Agnes Buzin et contre la direction de l'hôpital jurassien.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.68
légère pluie
le 04/06 à 15h00
Vent
3.58 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
64 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune