Un Bisontin tourne un film humanitaire au Vénézuela

Publié le 04/10/2018 - 11:01
Mis à jour le 04/10/2018 - 11:01

Après avoir couvert, en temps que réalisateur, plusieurs crises humanitaires notamment à bord du navire l'Aquarius, le Bisontin Fabien Guillermont est à nouveau parti pour le tournage d'un film au Vénézuela. Afin de l'aider dans la réalisation de son projet, une campagne de crowdfunding a été créée sur "gofundme".  

Fabien Guillermont
© Go fund me Fabien Guillermont
PUBLICITÉ

Fabien Guillermont, réalisateur qui a marqué les esprits avec son documentaire Exodos a pour objectif de réaliser un film humanitaire témoin de la crise qui touche actuellement le Venezuela. Il est parti avec Natalia Albuquerque, professionnelle des relations internationales.

Le Venezuela traverse une crise, depuis la mort d’Hugo Chavez en 2013. Le manque d’accès aux besoins et aux soins médicaux, ainsi qu’une famine généralisée, ont conduit des millions de personnes à fuir le pays. On compte, entre Janvier et Juillet 2017, plus de 52 000 demandes d’asile. Les pays « d’accueil comme la Colombie, le Brésil, la Guyane, les îles Caraïbes, les USA, etc, font leur possible pour accueillir cette population dans le besoin. Le manque actuel d’informations et de communication sur la crise au Venezuela justifie l’intention de ce projet de donner la parole à ceux qui en sont victimes« , explique-t-il sur la plateforme de financement participative.

C’est auprès de l’UNHCR (Comité aux réfugiés des Nations Unies) et de l’association Caritas, qui s’investit et propose son aide dans les pays en crise que Fabien et Natalia se rendent sur place afin de pouvoir interviewer des personnes dans leur quotidien.

« L’idée du projet est de réaliser un documentaire qui mette en avant la capacité d’action des individus locaux comme des travailleurs investis dans l’aide humanitaire, mais aussi d’offrir la parole aux premiers concernés, les réfugiés, afin que leur témoignage puisse être entendu et servir de plaidoyer dans les questionnements liés à la crise. Montrer comment des pays comme le Brésil et la Colombie, qui sont secoués eux aussi par des problèmes économiques et politiques, mettent en place des plans d’accueil et d’aide à grande échelle pour répondre à une crise Humanitaire de premier ordre. Soutenir l’idée qu’il est possible encore de réagir de manière humaine et intelligente aux tensions et difficultés liées aux mouvements migratoires », nous précise-t-on.

Info +

https://www.gofundme.com/changemaker-film

À propos de GoFundMe :

La plateforme de financement participatif GoFundMe a été fondée aux Etats-Unis en 2010. GoFundMe permet à chacun, individu, organisation ou association, de créer une campagne de collecte de fonds dans le but de venir en aide à une personne, de surmonter un moment difficile ou important dans sa vie ou encore d’accomplir un rêve.

 

1 Commentaire

Juste je voudrais faire une correction dans le texte, c'est que la crise sociale, économique, sanitaire et humanitaire au Venezuela, ainsi que l'éxode des vénézuéliens ont commencé bien avant la mort de Chávez.
Publié le 5 octobre 2018 à 10h50 par • Membre

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Retraites : les avocats et d’autres professions dans la rue

Avocats, médecins et paramédicaux, pilotes, hôtesses et stewards... Après la RATP vendredi, des professions "qui n'ont pas l'habitude de manifester" descendent dans la rue ce lundi 16 septembre 2019 pour défendre leurs "régimes autonomes" de retraite contre le "système universel" voulu par l'exécutif. Une trentaine d'avocats bisontins sont montés à la capitale pour manifester...

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

« Je suis loin d’être aux 35 heures. La mairie c’est tout le temps » (maire de La Longeville)

"Je suis loin d'être aux 35 heures. La mairie c'est tout le temps", déclare Adrien Pellegrini (LR), constructeur immobilier de 40 ans et maire de La Longeville (Doubs) depuis 2014. Cette commune boisée de 800 habitants, qui compte neuf fermes laitières et de nombreux travailleurs frontaliers, est située dans le Jura, près de la frontière suisse.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.54
ciel dégagé
le 16/09 à 15h00
Vent
3.67 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
32 %

Sondage