Un coup de pouce pour un ébéniste malvoyant et sa manufacture à Besançon

Publié le 22/02/2021 - 17:45
Mis à jour le 25/02/2021 - 14:34

Sami Dubosc, à la tête de la Manufacture Dubosc & Fils à Deluz, est ébéniste et atteint d’une rétinite pigmentaire ce qui le rend malvoyant. Malgré ce handicap, l’entrepreneur pratique son métier-passion avec du matériel et un espace adapté. Il a besoin d’un petit coup pour agrandir son entreprise et la rendre plus éco-responsable, nous explique-t-il le 22 février 2021.

En 1997, alors que Sami Dubosc, 17 ans, commence son CAP en menuiserie au lycée Saint-Joseph à Besançon, son ophtalmologiste lui diagnostique une rétinite pigmentaire. Il s'agit d'une maladie génétique dégénérative de l'œil qui se caractérise par une perte progressive et graduelle de la vision. Le médecin lui conseille d'arrêter sa formation et se tourner vers autre chose, un métier plus adéquat à son handicap où il n'y a ni outil tranchant ni risque de se blesser. Malgré cela, le futur ébéniste ne lâche pas son projet professionnel, plus qu'un métier, un rêve pour ce fils d'ébéniste et petit-fils de scieur. "Ça fait partie de notre ADN dans la famille", nous confie-t-il par téléphone.

En 2002, il effectue son apprentissage auprès de Daniel Berthet et de Philippe Mathieu et passe avec brio son brevet des métiers d'art en ébénisterie.

En 2016, grâce notamment à sa détermination et aux encouragements de son épouse Jennifer, Sami Dubosc ouvre la Manufacture Dubosc & Fils à Deluz. "Il m'a fallu du courage et de la persévérance pour se dire que la maladie n'allait pas remporter ce combat", indique-t-il, "et aujourd'hui, je précise que j'ai tous mes doigts !"

Après une bonne adaptation de son poste de travail, Sami parvient à travailler normalement dans son entreprise de 100 m2. Cette adaptation consiste à confectionner du mobilier et des accessoires en bois sous des lumières fortes avec un système d'aspiration intégré au plafond de son atelier afin de ne pas entraver ses zones de passage.

Pour une manufacture plus éco-responsable

Aujourd'hui, Sami Dubosc souhaite faire évoluer son entreprise pour la rendre plus éco-responsable en valorisant les déchets issus de la fabrication de mobilier en bois : les copeaux et chutes de bois seront utilisés comme paillage pour le jardin ou les animaux et les chutes de bois seront utilisées en tant qu'allume-feux ou iront à la recyclerie.

Pour ce faire, l'ébéniste a besoin d'un coup de pouce. C'est pourquoi il a lancé une campagne de financement participatif début février 2021. Le projet d'agrandissement de Sami Dubosc se compose de trois phases. La première est de créer une nouvelle charpente et une couverture pour la somme de 5.000€. La deuxième permettra d'installer l'électricité dans ce nouvel espace pour un budget de 7.000€. Enfin, la troisième phase consiste à optimiser l'aménagement de l'entrepôt et installer un atelier de deuxième transformation du bois pour un coût de 10.000€. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Camaïeu joue sa survie devant le tribunal de commerce : trois boutiques menacées à Besançon

Camaieu et ses 2.600 salariés sur le fil : deux ans après un premier sauvetage, le géant nordiste du prêt-à-porter féminin va tenter mercredi 28 septembre de convaincre le tribunal de commerce de Lille qu'il peut échapper à la liquidation, mais les syndicats craignent le pire. Besançon et le Grand Besançon comptent trois boutiques de l'enseigne.

16e édition du concours régional de l’économie sociale et solidaire : les inscriptions sont ouvertes

Cette année, pour la 16e édition, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise le concours régional de l'économie sociale et solidaire. Vous êtes une association, une entreprise et vous portez un projet ou une initiative conforme aux valeurs de l'économie sociale et solidaire ? Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 5 octobre !

Considérez-vous votre emploi comme un « travail-plaisir » ou comme un « travail alimentaire » ?

À la suite du premier confinement en raison de la crise de la Covid-19, nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui se sont posés des questions sur leur vie professionnelle. En France, la pandémie a bouleversé le marché de l’emploi. Les démissions, y compris de postes en CDI, ont été particulièrement nombreuses ces derniers mois pour un changement de vie, d'activité, etc. Et vous, comment considérez-vous votre emploi comme un "travail plaisir" ou comme un "travail alimentaire" ?

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Salon Cap vers l’Emploi le 30 septembre à Besançon : plus de 1.000 postes à pourvoir !

PUBLI-INFO • Grand Besançon Métropole organise depuis plusieurs années, des évènements en faveur de l’emploi tels que les Rendez-vous de l’emploi au Palais des Sports. Cette année, l’événement change de nom et de lieu et se déroulera vendredi 30 septembre à Microplis : Cap vers l’emploi.  À cette occasion, les personnes en recherche d’emploi pourront rencontrer des entreprises qui recrutent sur le territoire. Plus de 1.000 offres d’emploi seront proposées.

Bourgogne Franche-Comté : connaissez-vous le CREFOP et ses missions ?

La réunion plénière d'installation du Comité Régional de l'Emploi, de la Formation et de l'Orientation Professionnelles (CREFOP) Bourgogne-Franche-Comté s’est tenue ce jeudi 21 septembre en salle des séances du conseil régional en présence de Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, et de Marie-Guite Dufay, présidente du conseil régional.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.56
légère pluie
le 28/09 à 15h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
91 %

Sondage