Alerte Témoin

Un député UMP condamné pour outrage à magistrat

Publié le 20/02/2009 - 17:01
Mis à jour le 20/02/2009 - 17:01

Le député UMP de Belfort Damien Meslot a été condamné ce vendredi à Montbéliard à 700 euros d'amende avec sursis et à un euro de dommage et intérêt pour avoir traité un procureur de «gaucho de m...».

«Je fais appel de ce jugement et je continuerai le combat jusqu'au bout pour que justice me soit rendue», a déclaré le député, qui a été reconnu coupable d'outrage à magistrat par le tribunal correctionnel de Montbéliard.
 
Lors de l'audience du 16 janvier, il avait réfuté avoir traité le procureur de la République de Belfort, Bernard Lebeau, de «gaucho de m...», ne reconnaissant que les termes de «procureur de gauche».
Selon un policier, venu apporter une convocation à sa permanence en mars 2007, M. Meslot aurait déclaré: «ce gaucho de m... de procureur nous fait c...».
 
Après l'incident, le procureur Bernard Lebeau avait porté plainte pour outrage et s'était constitué partie civile, réclamant un euro de dommage et intérêt.
 
Le procureur du tribunal de Montbéliard Jean-Martin Jaeglé avait requis contre le député 3.000 euros d'amende en soulignant qu'«un procureur de la République n'est ni de droite, ni de gauche, il applique la loi».
 
Dans un communiqué, M. Meslot rappelle qu'il fait l'objet de huit plaintes pour diffamation ou outrage, qu'il considère comme de l'«acharnement» politique. Il estime que «la décision d'aujourd'hui est inique» et qu'il a été «condamné pour des paroles (qu'il n'a) pas prononcées».
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Violences à Dijon : deux condamnations pour trafic de drogue

Deux personnes ont été condamnées ce vendredi 26 juin 2020 pour trafic de stupéfiants et douze autres étaient en cours de jugement, à la suite de l'enquête sur les violences survenues du 12 au 15 juin à Dijon, a indiqué le procureur de la République Eric Mathais.

Il tue sa femme avant de se suicider

En Haute-Saône, les résultats de l'autopsie d'un couple de quadragénaires trouvé mort vendredi dans sa maison incendiée, à Autoreille (Haute-Saône), ont permis d'établir que l'homme avait tué son épouse avant de se suicider, a-t-on appris mardi auprès du parquet.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.57
    légère pluie
    le 02/07 à 15h00
    Vent
    4.21 m/s
    Pression
    1014 hPa
    Humidité
    34 %

    Sondage