Un ex-intérimaire condamné pour des incendies de véhicules à Stellantis Sochaux

Publié le 04/05/2024 - 09:22
Mis à jour le 04/05/2024 - 09:22

Un ancien intérimaire de l'usine Stellantis de Sochaux (Doubs) a été condamné à 30 mois d'emprisonnement par le tribunal de Montbéliard pour l'incendie d'une quarantaine de véhicules sur le site du constructeur automobile, a-t-on appris vendredi 3 mai 2024 auprès du parquet.

 © capture google street view
© capture google street view

L'homme de 23 ans, qui n'a pas su expliquer son geste, a été reconnu coupable jeudi de "dégradation par moyens dangereux pour les personnes, après entrée par ruse, et tentative de vol aggravé" par le tribunal correctionnel, conformément aux réquisitions du procureur Frédéric Muyle.

Dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 février 2023, il était entré seul et alcoolisé sur le site de Stellantis à Sochaux avec son badge d'intérimaire. Il avait mis le feu à plusieurs voitures neuves stationnées sur un grand parking extérieur et l'incendie avait "complétement détruit 40 véhicules", a précisé M. Muyle à l'AFP.

Un préjudice à 3,5 millions d'euros

Des dizaines d'autres véhicules, ainsi que les panneaux solaires sous lesquels ils étaient garés avaient également été détériorés. Le préjudice de ces dégradations est estimé par le groupe Stellantis à plus de 3,5 millions d'euros.

Le jeune homme, "présenté comme un ouvrier modèle", se trouve en situation de récidive légale. Il avait déjà cinq mentions à son casier judiciaire, notamment pour des faits de violences et de dégradations.

L'usine Stellantis de Sochaux produit chaque jour 1.200 véhicules, des Peugeot 3008 et 5008. Début février 2023, la direction de l'usine avait annoncé l'arrêt de l'équipe de nuit, diminuant d'un tiers les capacité de production du site, pour s'adapter au "programme de production", avait alors justifié la direction.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.27
légère pluie
le 20/06 à 0h00
Vent
2.36 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
89 %