Un expert imagine un redécoupage des régions françaises…

Publié le 10/04/2014 - 15:43
Mis à jour le 11/04/2014 - 10:10

Le site LeFigaro.fr a publié ce mercredi 9 avril 2014 une proposition de redécoupage des régions après le discours du nouveau chef du gouvernement Manuel Valls. Selon Jean-Luc Boeuf, expert de l'institut Montaigne et ex-directeur général des services à la région Franche-Comté (qui a dû quitter son poste en janvier 2008), le Doubs, le Territoire-de-Belfort et la Haute-Saône seraient regroupés avec la Haute-Marne, l'Alsace et la Lorraine pour créer la "Lotharingie" avec pour capitale Strasbourg. Le Jura, séparé, rejoindrait la Côte d'Or, la région Rhône Alpes et la Saône-et-Loire pour composer la région Sud-Est avec Lyon pour capitale.

2014_15_redecoupage-region.png
Source : Jean-Luc Boeuf
PUBLICITÉ

Dans son discours à l’assemblée nationale mardi 8 avril, Manuel Valls, le nouveau premier ministre, a annoncé une refonte des régions françaises pour réduire le millefeuille administratif et territorial. Jean-Luc Boeuf, expert à l’institut Montaigne à Paris, a imaginé un découpage remettant en cause celui de 1955. Jusqu’à maintenant, on imaginait un regroupement de la Bourgogne et de la Franche-Comté avec Dijon pour capitale régionale. Pour l’expert, cette dernière solution est trop facile.

Le Jura, séparé du Doubs, du Territoire-de-Belfort et de la Haute-Saône

La Lotharingie. Elle sera composée de l’Alsace de la Lorraine, ainsi que des départements des Marches de l’Est, c’est-à-dire la Haute-Marne, la Haute-Saône, le Territoire de Belfort (créé rappelons-le au lendemain de la Première Guerre Mondiale) et le Doubs. Son siège sera à Strasbourg, ce qui contribuera à renforcer son poids vis-à-vis de l’Europe.

Le Sud-Est sera organisé autour de l’ancienne région Rhône-Alpes, à laquelle seront ajoutés les départements du Jura, dont les axes de communication et les relations économiques sont tournées vers Lyon et en aucun cas vers l’actuelle Comté, ainsi que le département de la côté d’or et la Saône-et-Loire, dont un tel positionnement contribuera à renforcer la cohérence de la future métropole de Lyon et le (nouveau) département du Rhône, constitué du Beaujolais.

(Source : LeFigaro.fr)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Élection municipale : le collectif Besançon Métropole 2020 se dresse du côté de la République en Marche…

Samedi 13 avril 2019, le collectif Besançon Métropole 2020 a été présenté aux journalistes de Besançon par deux personnalités politiques locales : Serge Bianconi, président du collectif et Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs. Quels sont les objectifs de ce mouvement ? Qui y adhère ? Quelles en sont les valeurs ? Et Eric Alauzet dans tout ça ? Réponses…

Européennes 2019 : le député européen Jean-Marie Cavada à Besançon le 26 avril

À un mois des élections européennes le 26 mai 2019, "La République en Marche" du Doubs invite le député européen Jean-Marie Cavada le vendredi 26 avril 2019 à 17h  à la salle Proudhon de Besançon. Le candidat aux Européennes 2019 sur la liste Renaissance vient également soutenir Christophe Grudler.

Des « fichés S » dans le ficher des personnes interdites d’armes : Joyandet questionne Castaner

A la suite d'une rencontre avec les responsables du Club de tir de Vesoul et dans le cadre d'une question écrite déposée au Sénat, Alain Joyandet a interrogé le ministre de l'Intérieur sur l'intégration des "fichés S" dans le fichier des données à caractère personnel relatif aux personnes interdites d'acquisition et de détention d'armes (FINIADA).

Marie-Dominique Aubry, candidate Les Républicains aux élections européennes 2019

Suite à la réunion de la Commission nationale d'investiture des Républicains qui s'est déroulée mercredi 10 avril 2019, Marie-Dominique Aubry, présidente des Républicains de la Haute-Saône, conseillère municipale et communautaire de Vesoul et conseillère départementale de Vesoul, figurera sur la liste conduite par François-Xavier Bellamy, Agnès Evren et Arnaud Danjean à l'occasion des élections européennes du 26 mai prochain.

Un « RIP » contre la privatisation d’ADP

Initiative inédite et alliage rare de parlementaires, contre la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP): l'opposition a enclenché mardi un "référendum d'initiative partagée" (RIP) pour tenter d'empêcher le gouvernement de vendre "la poule aux oeufs d'or" avec sa loi Pacte. Le sénateur PS du Doubs Maryial Bourquin dénonce "le symbole d'un capitalisme de connivence, une vente par pure ide?ologie". 

Municipales à Besançon : Éric Alauzet élabore sa stratégie et affiche ses soutiens

Candidat déclaré à l'investiture "En Marche" pour municipales à Besançon, Éric Alauzet poursuit son avant-campagne. Il a réuni le samedi 6 avril 2019 au centre international de séjour une centaine de soutiens pour une réunion de travail à moins d'un an de l'élection. Frank Monneur, son directeur de campagne explique que le député du Doubs est en pleine préparation pour concevoir son projet dans une logique de rassemblement.

Edouard Philippe et les 80 km/h : « Il préfère culpabiliser ses concitoyens » selon Michel Raison

Suite au discours du Premier ministre Edouard Philippe lundi 8 avril 2019 lors du compte rendu du "Grand débat" à Paris et notamment à propos des 80 km/h, le sénateur de Haute-Saône et co-auteur du rapport d'information "Sécurité routière : mieux cibler pour plus d’efficacité" Michel Raison réagit dans un communiqué…

Avec le P@C, le Doubs soutient les projets des territoires

La Présidente du Département du Doubs, a signé cette semaine au musée Courbet d'Ornans trois nouveaux contrats P@C avec les présidents des territoires de Pays de Montbéliard Agglomération, de la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon et du Grand Pontarlier. Tous les contrats P@C avec les territoires du département sont désormais signés.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 14.01
couvert
le 22/04 à 18h00
Vent
2.74 m/s
Pression
999.121 hPa
Humidité
68 %

Sondage