Un "guichet vert" pour mieux intégrer les enjeux environnementaux en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 28/11/2023 - 14:34
Mis à jour le 30/11/2023 - 16:10

Porté par l’agence régionale du numérique et de l’intelligence artificielle, le guichet vert de l’achat public a pour objectif "d’accompagner les acheteurs publics à intégrer les enjeux environnementaux dans leurs marchés et ainsi de faire progresser l’achat durable en Bourgogne-Franche-Comté". Il a été mis en place le 27 novembre 2023.

 © Guichet Vert
© Guichet Vert

L’annonce de ce nouveau service a été faite conjointement par Patrick Molinoz, président de l'ARNia, Juliette Moizo, cheffe de bureau au commissariat général au développement durable (CGDD) et Stéphane Woynaroski, président de l'agence régionale de la biodiversité (ARB) de Bourgogne-Franche-Comté.

Le Guichet Vert a été créé pour contribuer à l’atteinte, d’ici 2026, de l’objectif de 100% de considérations environnementales dans les achats publics porté par le PNAD 2022-2025. Il s’adresse à tous les acheteurs publics de la Bourgogne-Franche-Comté et il n’est pas nécessaire d’être adhérent de l’ARNia pour en bénéficier.

"L’agence régionale du numérique et de l’ia, forte de près de 1.900 adhérents, est le premier soutien des communes et des EPCI en matière numérique. Dès lors, porter le Guichet Vert était une évidence. D’abord pour aider tous les acheteurs publics à respecter les clauses de la loi Climat & Résilience en matière de marchés (date butoir : août 2026) ; ensuite parce qu’au-delà de l’obligation, l’ARNia valorise et soutient un modèle de numérique responsable qui passe naturellement par l’accompagnement des acheteurs publics afin qu’ils tiennent compte des enjeux de développement durable", explique Patrick Molinoz, président de l’ARNia.

Concrètement, en quoi ça consiste ?

"Le Guichet Vert est une porte d’entrée vers des informations sur des questions environnementales en matière de commande publique. Il apporte des conseils environnementaux en accès libre (le service est gratuit), de premier niveau et de courte durée (1 heure maximum)", nous précise-t-on.

Comment en bénéficier ?

Pour poser sa question l’acheteur public est invité à renseigner un formulaire en ligne pour exposer sa problématique.

L’ARNia, en la personne de Raphaël JOBLOT, le recontacte par mail ou par téléphone pour lui apporter les réponses attendues. A charge pour lui de réunir les renseignements et les documentations pour apporter la meilleure réponse qui soit, y compris en faisant appel à des partenaires nationaux ou régionaux tels que l’Agence Régionale de la Biodiversité.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.45
couvert
le 02/03 à 18h00
Vent
0.6 m/s
Pression
999 hPa
Humidité
73 %