Alerte Témoin

Un nouveau partenariat scientifique franco-suisse

Publié le 12/12/2012 - 12:12
Mis à jour le 12/12/2012 - 16:50

Un collégium international, baptisé SMYLE (pour SMart sYstems for a better LifE), va être créé. Objectif : permettre une meilleure coopération scientifique entre les équipes franc-comtoises et suisses.

1301390932.jpg
©femto dr

Collaboration scientifique

L'ensemble des partenaires (CNRS, UTBM, ENSMM et UFC en région et EPFL en Suisse) vont signer une lettre d'intention vendredi, à Besançon. "Dans le domaine des microtechniques (photonique, microsystèmes, micro robotique, temps-fréquence, énergie), une longue tradition de coopérations scientifiques existent entre les acteurs de l’arc jurassien, que sont l’Institut FEMTO-ST et l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), en particulier à travers son institut de microtechnique", nous explique t-on dans un communiqué.

C'est donc une nouvelle étape qui va être franchie avec la création de ce collégium. "Il permettra aux équipes transfrontalières d’obtenir une taille critique, nécessaire à une visibilité internationale dans le domaine des systèmes intelligents et devenir un partenaire incontournable." Il soutiendra en outre la formation, la recherche et l'innovation dans le domaine des sciences et technologies de l'ingénieur.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Société

16 % des ménages de Bourgogne-Franche-Comté se chauffent au fioul

Alors que le gouvernement vient d'annoncer qu'à partir de 2022, les Français ne pourraient plus installer chez eux de chaudière à fioul ou charbon, l'Insee Bourgogne Franche-Comté explique que 206.300 ménages se chauffent au fioul, soit 16,1% des ménages de la région. La Bourgogne Franche-Comté se place devant les régions Grand-Est et Bretagne (15 %) bien loin devant l'île-de-France (6%) et la Corse (3%).

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Sécurité à Planoise : le préfet du Doubs saisit l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.07
    peu nuageux
    le 04/08 à 21h00
    Vent
    1.52 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    50 %

    Sondage