Un nouvel accord pour dynamiser les ventes de bois

Publié le 11/12/2016 - 13:52
Mis à jour le 11/12/2016 - 13:57

Jeudi 8 décembre 2016, l’Office national des forêts (ONF), la Fédération nationale des communes forestières (FNCOFOR) et la Fédération nationale du Bois (FNB) ont signé un protocole d’accord sur la commercialisation des bois issus des forêts publiques. L’objectif est de favoriser le développement des ventes par contrat, afin de sécuriser la récolte en bois et l’approvisionnement de l’industrie de la 1re transformation.

PUBLICITÉ

25 % des forêts de France métropolitaine sont des forêts publiques gérées par l’ONF (forêts domaniales et forêts des collectivités). Elles contribuent de manière importante à l’économie de la filière puisque 40 % du bois mis sur le marché en France est issu chaque année de ces forêts publiques.

Avec l’accord signé le 8 décembre dernier, les relations évoluent entre la forêt publique et les entreprises de la 1re transformation du bois. L’accord fixe un cadre, des perspectives et modernise les procédures entourant la commercialisation des produits.

  • La vente de bois par contrat est confortée : l’accord fixe des objectifs de développement par catégories de produits (bois d’œuvre de chêne, de hêtre et résineux, bois d’industrie, bois énergie), tout en maintenant un volume important de bois vendus sur pied en ventes publiques.
  • De nouveaux outils pour faciliter la rédaction des contrats d’approvisionnement (création d’indicateurs de référence pour les négociations des prix) et leur suivi en ligne, avec le développement de systèmes d’information dédiés, et de nouveaux modes de ventes informatiques.
  • Poursuite de la concertation sur ces sujets de commercialisation des bois, afin de renforcer encore la confiance entre les trois partenaires.

Plus d’informations :

1 Commentaire

Effectivement cela favorise le développement des ventes. Mais il y a d'autres vraies opportunités de développement économique. On pourrait imposer un % minimum de bois dans les nouvelles constructions française ! L'immobilier et les forets n'étant pas délocalisable, ça ferait repartir l'économie. J'ai discuté justement de ça avec des spécialistes qui investissement dans les bois et forets http://www.ora-defiscalisation.com/placement-gff.html, pour eux une loi serait gagnante à tous les niveaux.
Publié le 22 janvier à 23h12 par Philippe LEPORTIER • Membre

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Niveau d’alerte déclenché pour les nappes phréatiques du Grand Pontarlier

Niveau d’alerte déclenché pour les nappes phréatiques du Grand Pontarlier

Alors que la Préfecture du Doubs plaçait la semaine dernière le département en sécheresse alerte niveau 1 impliquant des mesures de restriction ou d'interdiction des usages de l'eau. La nappe phréatique alimentant les usagers du territoire du Grand Pontarlier entre également en niveau d'alerte ce 18 juillet 2019.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.74
ciel dégagé
le 21/07 à 15h00
Vent
2.6 m/s
Pression
1022.13 hPa
Humidité
40 %

Sondage