Un policier condamné pour avoir donné un coup de poing à un adolescent

Publié le 07/05/2021 - 07:32
Mis à jour le 07/05/2021 - 07:32

Un policier a été condamné jeudi 6 mai 2021 à Besançon à deux mois de prison avec sursis pour avoir donné un coup de poing au visage d’un adolescent lors d’une intervention sur un point de deal présumé.

 © D Poirier
© D Poirier

Jugé pour violences par une personne dépositaire de l'autorité publique lors d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, l'agent a "admis qu'il avait dérapé" dans un contexte de "lassitude dans l'exercice de sa mission de trois ans dans le quartier Planoise" à Besançon, où il était "régulièrement invectivé et injurié", a précisé le procureur de Besançon, Etienne Manteaux.

Le 30 juillet dernier, le policier de 41 ans intervient avec ses collègues sur un point de deal présumé. Il se retrouve seul avec un adolescent de 16 ans qui le provoque après avoir prévenu ses acolytes de l'arrivée de la police.

Le fonctionnaire lui administre alors un violent coup de poing au visage, une scène qui a été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux. "Les policiers sont les yeux et les oreilles du parquet, le fait de violenter un individu n'est pas tolérable", a souligné M. Manteaux. Le policier a été retiré de la voie publique.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Un oligarque russe poursuit Crédit Suisse

L'oligarque russe Vitaly Malkin poursuit Crédit Suisse pour des pertes de 500 millions de francs suisses (491 millions d'euros) qu'un ancien conseiller financier de la banque lui aurait fait subir, selon le journal dominical Sonntagzeitung.

« Guerre de territoire » entre trafiquants à Planoise : 5 à 15 ans de prison requis

Le procureur a requis mercredi de 5 à 15 ans de prison à l'encontre des membres d'un clan soupçonnés d'avoir participé à des affrontements armés pour le contrôle du trafic de drogue, entre novembre 2019 et mars 2020, dans le quartier de Planoise à Besançon.

L’intersyndicale de GE à Belfort dépose une plainte devant le PNF pour fraude fiscale

Le Comité social économique (CSE) et l’intersyndicale de General Electric à Belfort ont annoncé ce mardi 31 mai 2022 avoir déposé une plainte devant le Parquet national financier (PNF) pour blanchiment de fraude fiscale notamment, pointant les manoeuvres d’évasion fiscale du groupe américain.

Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.52
nuageux
le 25/06 à 12h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
18 %

Sondage