L'alliance LR Debout la France fait grincer des dents...

Publié le 29/04/2021 - 10:23
Mis à jour le 29/04/2021 - 10:27

Régionales • Le LR Gilles Platret, tête de la liste et maire de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) réputé à droite de la droite, a annoncé lundi qu’il confiait la tête de sa liste départementale dans la Nièvre à Pascal Lepetit, responsable des fédérations régionales de DLF et ancien membre du Front national. En Saône-et-Loire, Lilian Noirot, conseiller régional élu sous l’étiquette FN avant de rejoindre Les Patriotes puis DLF, doit également figurer sur la liste départementale LR, sans qu’on sache encore à quelle place. M. Noirot était pressenti pour mener une liste régionale de DLF.

Gilles Platret et Jean- Marie Sermier présentent les binômes têtes de listes pour les 4 départements de Bourgogne © DR
Gilles Platret et Jean- Marie Sermier présentent les binômes têtes de listes pour les 4 départements de Bourgogne © DR

L’alliance entre Debout la France (DLF), la formation de Nicolas Dupont-Aignan, et la liste LR-UDI aux régionales en Bourgogne-Franche-Comté suscite des remous et des grincements de dents à droite et au centre.

L'annonce a pris par surprise la classe politique régionale et provoqué un séisme au sein de l'UDI, la formation du centre alliée à la liste LR de M. Platret.

Son plus illustre représentant, le président du conseil départemental de la Côte-d'Or, François Sauvadet, a visiblement été pris de court. Dimanche, quelques heures avant l'annonce de l'alliance DLF-LR, M. Sauvadet avait renouvelé son "soutien plein et entier" à Gilles Platret, mais il était contraint à la volte-face, mercredi, disant "ne pas cautionner" l'accord avec DLF, formation qui s'était alliée à Marine Le Pen au second tour de la présidentielle de 2017.

"Passer un accord avec un club d'anciens partenaires de Madame Le Pen n'est pas acceptable pour moi (...) l'envie de victoire n'excuse pas l'abandon des repères et des valeurs qui forgent les parcours politiques", a réagi M. Sauvadet dans un communiqué.

Aux régionales de 2015, M. Sauvadet avait refusé un accord avec DLF et la liste LR-UDI qu'il conduisait.

Parallèlement, le président de l'UDI en Côte-d'Or Pascal Grappin a annoncé le retrait de son soutien à Gilles Platret. "Il ne faut pas s'y méprendre, c'est un virage majeur du parti LR", estime-t-il.

Les dents grincent également au sein même de LR: le secrétaire et la présidente de la formation dans la Nièvre, Jacques Baudhuin et Annie Legrain, ont démissionné, refusant cette "droitisation".

Dans un communiqué, Gilles Platret a estimé que cette alliance était "résolument celle des valeurs de la droite" et assuré que l'accord local avait été approuvé par la Commission nationale d'investiture de LR, à Paris. Quant à Debout la France, le mouvement "L'Avenir français", formé de dissidents de DLF proches du RN, estime que l'alliance locale "consacre (le) naufrage politique" de la formation.

"M. Dupont-Aignan n'a eu de cesse de combattre les dirigeants de LR et de l'UDI, régulièrement qualifiés de +traitres+", rappelle dans un communiqué Jean-Philippe Tanguy, coordinateur national de L'Avenir français.

Régionales Bougogne-Franche-Comté : les têtes de liste départementales de la liste de Gille Platret

Franche-Comté

  • Doubs : Marie-Noëlle Biguinet et Jacques Grosperrin
  • Jura : Catherine Clerc et Jean-Marie Sermier
  • Haute-Saône : Jocelyne Debellemaniere et Alain Joyandet
  • Territoire de Belfort : Delphine Mentré et Frédéric Rousse

Bourgogne

  • Côte-d’Or : Emmanuelle Coint et François-Xavier Dugourd
  • Saône-et-Loire : Catherine Carle-Viguier et Gilles Platret
  • Yonne : Céline Barh et Jean-Pierre Crost
  • Nièvre : Lucie Leclerc et Pascal Lepetit
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Il y a 80 ans, les femmes obtenaient le droit de vote : l’hommage d’Aline Chassagne à Besançon

Il y a 80 ans, le 21 avril 1944, les femmes obtenaient le droit de vote en France. Aline Chassagne, adjointe à la maire de Besançon en charge de la culture et du patrimoine historique, a rendu hommage, samedi matin rue Gisèle Halimi, à celles qui se sont battues pour avoir ce droit. Elle a également appelé à "retourner aux urnes".

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

Élections européennes du 9 juin 2024 : modalités pour s’inscrire et voter

Le 9 juin 2024, les Français en âge de voter et les ressortissants d’un État-membre de l’Union européenne résidant en France seront appelés à voter pour l’élection des représentants de la France au Parlement européen. Comment s'inscrire sur les listes électorales et voter ?

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.06
peu nuageux
le 22/04 à 0h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
95 %