Une ex-aide soignante reconnait avoir drogué ses collègues à l'hôpital Nord-Franche-Comté

Publié le 08/01/2021 - 07:35
Mis à jour le 08/01/2021 - 08:16

Une ancienne aide soignante entendue dans le cadre d'une enquête pour empoisonnement au sein de l'hôpital Nord Franche-Comté de Belfort a reconnu avoir mis un "produit pharmaceutique" dansles boissons de ses collègues selon une source judiciaire.

© Hôpital Nord Franche-Comté Facebook  ©
© Hôpital Nord Franche-Comté Facebook ©

Lors de son audition, "elle a admis qu'elle n'avait pas administré de l'eau bénite" à ses collègues, comme elle le soutenait au début de l'enquête, mais "a reconnu avoir mis un produit pharmaceutique" dans leurs boissons, a indiqué le procureur de la République de Belfort, Eric Plantier, confirmant une information du quotidien Le Parisien.

Les investigations se poursuivent dans le cadre de l'enquête pour "administration de substance nuisible" ouverte en 2019 et confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Belfort, après la plainte de plusieurs de soignants de l'hôpital Nord Franche-Comté.

Les plaignants accusent cette ancienne aide-soignante de 57 ans d'avoir injecté un produit nocif dans leurs boissons pour les empoisonner, avait précisé en septembre dernier une source syndicale au sein de l'hôpital.

Les victimes se sentaient mal et affaiblis mais aucune n'est décédée. Pour en avoir le coeur net, l'équipe de soignants avait installé un téléphone portable pour filmer le réfrigérateur où se trouvaient leurs boissons, avait révélé le quotidien régional L'Est Républicain.

Ils avaient ainsi filmé une aide-soignante de leur équipe en train de verser un liquide à l'aide d'une seringue dans leurs bouteilles. Elle avait été exclue par la direction de l'hôpital qui avait déposé plainte.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Belfort : prison avec sursis requise contre un policier accusé d’avoir tracé une croix gammée sur un toit

Le procureur de Belfort a requis mercredi 16 juin 2021 huit mois d'emprisonnement avec sursis à l'encontre d'un policier, poursuivi pour avoir représenté une large croix gammée avec des tuiles blanches sur le toit du garage de son père à Evette-Salbert, dans le Territoire de Belfort.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.42
légère pluie
le 23/06 à 12h00
Vent
2.42 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
6 %

Sondage