Une fausse médecin démasquée après cinq mois d'exercice

Publié le 23/09/2020 - 18:36
Mis à jour le 24/09/2020 - 08:19

Une fausse femme médecin a été démasquée en début de semaine après avoir exercé près de cinq mois dans un centre de santé de Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire, a indiqué le président départemental de l’ordre des médecins Gérard Montagnon.

 © Pixabay/Valelopardo
© Pixabay/Valelopardo

L'ordre des médecins, qui avait validé son inscription sur la foi de documents transmis par voie numérique, va porter plainte pour abus de confiance et exercice illégal de la médecine, a indiqué le Dr Montagnon.

"C'est très grave car elle mis en danger la vie de gens", a-t-il commenté, sans pouvoir confirmer des informations de la presse régionale affirmant qu'un de ses patients était en réanimation.

La jeune femme, âgée d'une trentaine d'années, avait fait sa demande d'installation pendant le confinement, ce qui explique que le Dr Montagnon lui avait fait passer le traditionnel entretien d'installation par téléphone. "Je n'ai rien noté qui ait attiré mon attention", a-t-il ajouté, en soulignant que cette personne avait produit "de magnifiques diplômes de la Sorbonne".

Le pot-aux-roses a été découvert lorsque le centre de santé qui l'employait a fait le rapprochement avec une alerte lancée en 2019 par l'Agence régionale de santé (ARS) qui mettait en garde contre une jeune femme prétendant être infirmière alors qu'elle n'en avait pas le diplôme. Jeune femme qui portait le même nom que le "médecin" embauché en mai...

"Pour nous, c'est une blessure extrêmement douloureuse", a relevé le Dr Montagnon, en assurant avoir "modifié immédiatement les procédures devenues inadaptées".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Des congés menstruels pour "améliorer la qualité de vie au travail"

Alors qu’aujourd’hui, en France, 1 personne menstruée sur 2 déclare souffrir de dysménorrhée (règles douloureuses) et 1 personne menstruée sur 10 est atteinte d’endométriose (maladie chronique), la CGT propose de "lever le tabou" des règles douloureuses et réclame "le congé menstruel pour les personnes menstruées qui en ont besoin" pour les personnes travaillant à la Ville de Besançon, au CCAS et à Grand Besançon Métropole.   

Baignade : l’ARS fait le point sur les risques et la qualité des eaux en Bourgogne Franche-Comté

Alors que les chaleurs sont de retour en Bourgogne Franche-Comté et que les vacances d'été ont commencé, l'Agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté met en garde la population contre les risques de baignades dans des zones non surveillées et sur la qualité de l'eau. Tout ce qu'il faut savoir en cet été 2024.

L’Université de Franche-Comté recherche des patients standardisés pour les examens de médecine

Afin d’aider les étudiants en médecine à développer leurs capacités cliniques et relationnelles, l’université de France-Comté réitère sa recherche de volontaires afin de jouer le rôle de patients standardisés lors des examens des étudiants en 4e, 5e et 6e année de médecine.

La chronobiologie en nutrition analysée par Valentine Caput, diététicienne bisontine

L'OEIL DE LA DIET' • Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient d'établir un rapport établissant un lien entre nutrition et chronobiologie. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats.

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Un collectif régional de médecins volontaires pour réduire le temps d’attente d’un certificat de décès

Le collectif porté par l’Union régionale des professionnels de santé (URPS) médecin Libéral en Bourgogne-Franche-Comté est opérationnel depuis le début de l’année 2024. Il permet une voie de recours en cas d’absence de solution pour établir un certificat de décès. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.44
légère pluie
le 22/07 à 09h00
Vent
2 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
89 %