Une fausse médecin démasquée après cinq mois d'exercice

Publié le 23/09/2020 - 18:36
Mis à jour le 24/09/2020 - 08:19

Une fausse femme médecin a été démasquée en début de semaine après avoir exercé près de cinq mois dans un centre de santé de Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire, a indiqué le président départemental de l’ordre des médecins Gérard Montagnon.

 © Pixabay/Valelopardo
© Pixabay/Valelopardo

L'ordre des médecins, qui avait validé son inscription sur la foi de documents transmis par voie numérique, va porter plainte pour abus de confiance et exercice illégal de la médecine, a indiqué le Dr Montagnon.

"C'est très grave car elle mis en danger la vie de gens", a-t-il commenté, sans pouvoir confirmer des informations de la presse régionale affirmant qu'un de ses patients était en réanimation.

La jeune femme, âgée d'une trentaine d'années, avait fait sa demande d'installation pendant le confinement, ce qui explique que le Dr Montagnon lui avait fait passer le traditionnel entretien d'installation par téléphone. "Je n'ai rien noté qui ait attiré mon attention", a-t-il ajouté, en soulignant que cette personne avait produit "de magnifiques diplômes de la Sorbonne".

Le pot-aux-roses a été découvert lorsque le centre de santé qui l'employait a fait le rapprochement avec une alerte lancée en 2019 par l'Agence régionale de santé (ARS) qui mettait en garde contre une jeune femme prétendant être infirmière alors qu'elle n'en avait pas le diplôme. Jeune femme qui portait le même nom que le "médecin" embauché en mai...

"Pour nous, c'est une blessure extrêmement douloureuse", a relevé le Dr Montagnon, en assurant avoir "modifié immédiatement les procédures devenues inadaptées".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Hôpital public : une action spéciale ce mercredi autour de « La mère et l’enfant » devant le CHU de Besançon

Le syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon organise une action mercredi 28 septembre à 11h30 en soutien autour de la statue de « La mère et l’enfant » sur le parvis de l’établissement hospitalier. Objectif : soutenir l’hôpital public dont le CHU bisontin qui manque aujourd’hui de 300 infirmières et 150 aides-soignant(e)s, dénonce le syndicat dans un communiqué.

Forte demande d’assistance médicale à la procréation : une nouvelle campagne vidéo pour promouvoir le don de gamètes

Afin d’informer le grand public sur le don de gamètes, son importance pour les personnes en attente et les changements inhérents à la loi, l’Agence de la biomédecine - établissement relevant du ministère des Solidarités et de la Santé - lance une nouvelle campagne d'information jusqu'au 30 septembre à travers un programme intitulé "Dons d’ovocytes et de spermatozoïdes : pourquoi donner ses gamètes ?".

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.3
légère pluie
le 29/09 à 9h00
Vent
1.29 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
96 %

Sondage