Une Maison des usagers au CHRU de Besançon

Publié le 01/07/2013 - 18:43
Mis à jour le 02/07/2013 - 13:30

La Maison des usagers du CHRU de Besançon a ouvert ses portes ce lundi 1er juillet 2013 à l’occasion de la journée annuelle d’information aux associations d’usagers. Trait d’union entre les usagers et l’hôpital, elle vise à améliorer la qualité de l’accueil et de la prise en charge des patients et de leurs proches au CHRU.

2013-07-01-maison_usagers_chru.jpg
M. Barberousse, directeur général du CHRU, Mme Pacaud-Tricot, Direction des projets, des coopérations, des relations avec les usagers et de la qualité (DPCRUQ) du CHRU et certains bénévoles ©chru

trait d’union entre les usagers et l’hôpital

PUBLICITÉ

Située dans le hall de l’hôpital Jean Minjoz à proximité de la bibliothèque des malades, la Maison des usagers est animée par les bénévoles des associations d’usagers intervenant à l’hôpital, qui se relaieront selon un planning de permanences hebdomadaires. Il ne s’agit pas d’une « maison » à proprement parlé, mais d’un espace d’accueil, d’écoute et d’échanges où ceux-ci peuvent recevoir des patients et leur proche, sur rendez-vous ou de manière spontanée. Les patients et leurs familles pourront ainsi s’informer sur leurs droits, le parcours du malade à l’hôpital et en ville, les personnes ressources, les possibilités pour aider un proche…

Onze associations

A ce jour, onze associations interviennent, chacune disposant d’un temps de permanence dédié :

  • le CISS (Collectif inter associatif sur la santé),
  • FC Parkinson,
  • l’Association victimes et citoyens,
  • Gougerot Sjögren (maladie rare),
  • Alliance Maladies Rares,
  • Transhépate,
  • Ecoute-Jalmav,
  • la Ligue contre le cancer,
  • l’Association des insuffisants respiratoires de Franche-Comté,
  • l’URILCO (Association des stomisés de Franche-Comté),
  • l’ARUCAH (Association des représentants d’usagers).

Un temps de permanence sera spécifiquement réservé aux représentants des usagers membres de la Commission des relations avec les usagers et de la qualité de la prise en charge (CRUQPC) qui ont pour mission de veiller au respect des droits des patients dans les domaines notamment au droit à l’information, à la confidentialité, à la dignité et à l’accès à leur dossier médical. Ils sont en mesure d’orienter les patients, en cas de réclamation, vers les voies de recours adaptés.

L’usager acteur de sa propre santé

La CHRU rappelle que « l’installation progressive d’une maison des usagers dans les établissements de santé fait suite aux objectifs de la loi du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé qui a posé les fondements d’une véritable démocratie sanitaire. Elle confère à l’usager les droits qui contribuent à le rendre acteur de sa propre santé.« 

Légende de la photo (de gauche à droite) : M. Barberousse, Directeur général du CHRU, M. Defrasne, Association Transhépate, Mme Laurençon, Ligue contre le cancer, M. Vergon, Le Liseron, M. Magnin-Feysot, ARUCAH, Mme Pacaud-Tricot, Direction des projets, des coopérations, des relations avec les usagers et de la qualité (DPCRUQ) du CHRU.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La semaine européenne de la vaccination commence le 24 avril 2019 à Besançon

La Semaine européenne de la Vaccination (SEV) se déroule du 24 au 30 avril 2019. Cet évènement constitue un temps fort pour l’ARS Bourgogne-Franche-Comté qui rappelle que "la vaccination est la prévention la plus efficace contre de nombreuses maladies infectieuses". Deux villages Info Vaccination et les premiers seront installés à Besançon le 24 avril et Dijon le 26 avril.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Nouvelle blessure avec une seringue au centre de tri du Sybert à Besançon

L'agent s'est piqué accidentellement ce mardi 2 avril 2019 avec une seringue usagée jetée dans le bac de déchets recyclables. Il s'agit du cinquième incident de ce type depuis le début de l'année. La direction du Sybert, en charge de la gestion et de la valorisation des déchets, rappelle les consignes de tri des déchets de soin.

Danger sur votre brosse à dents : deux tiers des dentifrices contiennent du dioxyde de titane

Un composé chimique présent dans de très nombreux dentifrices pourraient mettre en danger votre santé. C'est ce que dénonce jeudi 28 mars 2019 l'association Agir pour l'environnement. Selon elle, le dioxyde de titane, controversé, car il contient des nanoparticules, est largement présent dans les dentifrices. Elle souhaite que ce produit ne soit plus utilisé dans les dentifrices et les médicaments.

Mars Bleu : comment éviter le cancer colorectal ?

La campagne Mars Bleu pour sensibiliser la population au cancer colorectal (maladie des cellules qui tapissent l’intérieur du côlon ou du rectum) se poursuit encore pendant quelques jours. Les plus récentes recherches démontrent que l’alimentation et l’activité physique jouent un rôle très important dans la prévention de ce cancer. Voici quelques conseils pour éviter le cancer colorectal…

Lutte contre le cancer à l’EFS de Besançon : un médicament « vivant » pour vaincre la leucémie

C'est une première mondiale. Après cinq années de recherche, les Dr Christophe Ferrand et Dr Marina Deschamps aidés de  leur équipe de l'établissement français du sang Bourgogne Franche-Comté à Besançon ont développé de nouvelles immunothérapies dans le traitement de la leucémie. La création d’une start-up est en réflexion afin de lever deux à quatre millions d’euros.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 16.15
ciel dégagé
le 20/04 à 9h00
Vent
2.81 m/s
Pression
1024.762 hPa
Humidité
63 %

Sondage